Transport aérien : un syndicat de pilotes appelle à la grève en mai

le
2
Transport aérien : un syndicat de pilotes appelle à la grève en mai
Transport aérien : un syndicat de pilotes appelle à la grève en mai

La grève pourrait durer près d'un mois. Ce lundi, le premier syndicat de pilotes (SNPL France Alpa) a confirmé l'appel à la grève lancé en début d'année. Si elle est suivie, elle pourrait avoir lieu du 3 au 30 mai, où les pilotes arrêteraient de travailler quelques heures chaque jour, entraînant ainsi des retards importants, affirme le syndicat.

Les revendications des pilotes portent principalement sur l'abrogation de la loi Diard, qui impose que les grévistes se déclarent individuellement comme tels 48 heures avant le début d'un conflit. Cette disposition vise à permettre aux entreprises de transport aérien d'améliorer l'information des passagers concernant les vols.

Mais pour le SNPL, elle permet en fait le remplacement des grévistes par des pilotes venus d'autres pays d'Europe, ce qui porte atteinte au droit de grève. Ainsi le dernier conflit à Easyjet, avec 85% de grévistes, ne s'est traduit par aucune annulation de vol ni aucun retard, parce que la compagnie avait remplacé tous les pilotes qui travaillaient en France, selon le président du syndicat, Yves Deshayes.

Air France tient à rassurer

Première concernée par ce préavis de grève, la compagnie Air France a indiqué qu'elle «n'avait à ce stade pas encore de visibilité sur les conséquences de cet appel à la grève pour ses clients».

«Si ce conflit devait avoir lieu, Air France sera en mesure de prévenir ses clients à l'avance et se mobilisera pour en atténuer les désagréments», a ajouté la compagnie , tout en précisant bien qu'il ne s'agissait pas d'une grève Air France mais d'un mouvement national des pilotes adhérents au SNPL.

Quelques heures de grève par jour

Le mouvement consistera en des arrêts de travail journaliers sur des plages horaires de quelques heures, sur une période d'un mois, pour empêcher le détournement du droit de grève par des pilotes non français. «Nous on est disposés à assurer tous les vols mais il y aura de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9095115 le mardi 29 avr 2014 à 07:58

    Voila.Peut être que ces t.arés veulent que Airfrance soit racheté par Emirates ou autres Etihad.

  • lequippe le lundi 28 avr 2014 à 18:56

    voila une grève de nantis !et qui va faire très mal a Air France.