Transparency constate un recul de la lutte contre la corruption

le
0
RECUL DE LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION, SELON TRANSPARENCY
RECUL DE LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION, SELON TRANSPARENCY

WASHINGTON (Reuters) - Les gouvernements des principales nations exportatrices de la planète sont de moins en moins enclins à combattre la corruption organisée par certains grands groupes qui cherchent à obtenir des marchés à l'international, montre un rapport de l'organisation non-gouvernementale Transparency International.

La France n'est pas épargnée par les conclusions du rapport puisqu'elle est classée parmi les pays dont l'activité est qualifiée de limitée, aux côtés notamment de l'Afrique du Sud, de la Hongrie ou encore de la Bulgarie.

Transparency relève que sur la quarantaine de pays développés ayant ratifié la Convention de l'OCDE contre la corruption, trente n'en appliquent pas correctement les dispositions.

En 2012, les pays les plus actifs dans la lutte contre la corruption étaient au nombre de quatre, les Etats-Unis, l'Allemagne, le Royaume Uni et la Suisse, représentant 26,2% des exportations mondiales, dit le rapport.

L'année précédente, ils étaient sept, l'Italie ayant été rétrogradée d'un rang dans la classification de Transparency tandis que le Danemark et la Norvège ont perdu deux rangs pour se retrouver dans la même catégorie que celle de la France.

Parmi les plus mauvais élèves, dont l'activité est faible ou inexistante dans la lutte contre la corruption, figurent le Japon, la Russie, le Brésil, le Luxembourg, Israël ou encore les Pays Bas.

L'échec de la lutte contre les pratiques corruptrices des grands groupes qui cherchent à obtenir des contrats de manière douteuse ou à frauder le fisc se reflète notamment dans la baisse des budgets accordés aux agences chargée de faire appliquer la législation, le manque de savoir faire ou de compétences dans les procédures.

Stella Dawson, Nicolas Delame pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant