Transparence : les radicaux de gauche contre le PS

le
0
La majorité se lézarde sur le vote du projet de loi sur la transparence du patrimoine des élus.

La majorité de gauche du Sénat se divise une fois encore. À la Haute Assemblée, les radicaux de gauche ont joint leurs voix à la droite et au centre pour rejeter une des mesures clés du projet de loi sur la transparence de la vie publique: le droit à la consultation du patrimoine des élus, assorti d'une interdiction de le divulguer sous peine de sanctions pénales.

Après de nombreuses péripéties, le 12 juillet, le Sénat a rejeté, par 172 voix contre 167, l'article 1er du projet de loi qui instituait le droit à la consultation du patrimoine des élus. Les 131 sénateurs UMP ont voté contre, de même que 18 des 31 sénateurs centristes et indépendants, rejoints par 16 des 18 sénateurs divers gauche et par les 7 non-inscrits. Les 127 sénateurs socialistes, malgré le renfort des 12 écologistes, des 19 communistes et de 9 centristes et indépendants, ont donc été défaits...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant