Transparence fiscale : le G8 déçoit les ONG

le
0
Le communiqué final du G8 reste silencieux sur les trust ou les sociétés écrans, qui rendent la lutte contre l'évasion fiscale très difficile. les ONG sont déçues. C'est la pression des Etats-Unis et du Canada qui a dilué la portée des conclusions.

Envoyée spécial à Lough Erne

«Plus de progrès en matière de lutte contre l'évasion fiscale accomplis en 24 heures que durant les 24 années précédentes». La satisfaction du chancelier de l'Échiquier George Osborne, au second jour du G8 en Irlande du Nord, n'a pas été partagée par les ONG qui n'ont cessé de mener campagne dans ce sens. «La montagne accouche d'une souris», a réagi l'association One. Les réticences de certains membres du G8 ont atténué la portée des conclusions espérées par le Royaume-Uni.

L'échange automatique multilatéral de données bancaires s'est transformé en partage de données «fiscales», donc réservées aux autorités des différents pays. Cette nuance sémantique ne devrait pas...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant