Transparence de la vie publique : les projets de loi enfin adoptés

le
0
Transparence de la vie publique : les projets de loi enfin adoptés
Transparence de la vie publique : les projets de loi enfin adoptés

Au lendemain des aveux de l'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac, François Hollande annonçait une série de mesures visant à moraliser la vie politique. C'était début avril. Près de six mois plus tard, et au terme d'un parcours chaotique et de quelques renoncements, le Parlement a adopté définitivement ce mardi deux projets de loi sur la transparence de la vie publique. Ces textes ont été soutenus par les socialistes, les écologistes et les communistes. A l'exception d'une poignée d'élus, l'UMP à voté contre. L'UDI et le FN se sont majoritairement abstenus.

Le projet de loi relatif aux parlementaires a été adopté par 324 voix pour, 205 contre. La majorité absolue requise pour l'adoption de ce projet de loi organique (289 voix sur 577) a donc largement été dépassée. Le texte concernant les autres élus a été adopté par 291 voix contre 196.

C'est «une avancée significative dans la République exemplaire souhaitée par le président» Hollande a salué le député PS René Dosière. Malgré quelques «déceptions», l'écologiste François de Rugy a souligné que la majorité avait «su réagir», à la différence d'une «droite qui n'avait pas jugé nécessaire de légiférer» après «l'affaire Woerth-Bettencourt».

L'UMP vote contre, l'UDI et le FN s'abstiennent

A l'inverse, les radicaux de gauche ont en grande majorité voté contre «un rendez-vous manqué» pour dire «non à la démagogie et à l'hypocrisie».

A droite, l'UMP a voté, à la quasi-unanimité, contre ces deux lois, qui «donnent une image déformée et injuste des élus» et «créent un statut officiel de délateur de la République». Quatre élus, Laurent Wauquiez, Patrick Hetzel, Lionel Tardy et Jean-Luc Moudenc ont voté pour. Trois autres, Valérie Pécresse, Thierry Mariani et Gérald Darmanin, se sont abstenus.

La majorité des 30 députés de l'UDI de Jean-Louis Borloo se sont abstenus face à «quelques avancées bien insuffisantes» ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant