Transnistrie : Smirnov, dictateur sous tension

le
0
Le président de la microrépublique sécessionniste veut annuler l'élection présidentielle qu'il a apparemment perdue dimanche.

Igor Smirnov, 70 ans, est un dictateur. Le dernier en Europe avec le président biélorusse Alexandre Loukachenko. Depuis 1991, Smirnov règne sur la Transnistrie, une microrépublique autoproclamée qui a fait sécession de la Moldavie lors de la chute de l'Union soviétique. Dimanche, le président transnistrien comptait bien être reconduit dans ses fonctions lors d'une élection présidentielle qui s'annonçait comme une pure formalité. Ce n'est pas le cas.

Selon toute apparence, Smirnov a été battu par un autre candidat qui pourrait être Anatoli Kaminski, le président du Parlement local. Kaminski passe pour proche du parti Russie unie de Vladimir Poutine. Il était soutenu par le Kremlin qui, dit-on, espérait convaincre le président sortant de jeter l'éponge. Visiblement, Smirnov n'est pas d'accord. Il a demandé l'annulation des résultats de la présidentielle en raison d'«un nombre important de fraudes ». La Commission électorale doit se prononcer mercredi.

La Trans

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant