Transition énergétique : "un bon point de départ" ou "un texte pas à la hauteur" ?

le
0
En désaccord avec la direction du parti, Noël Mamère a claqué la porte d'EELV.
En désaccord avec la direction du parti, Noël Mamère a claqué la porte d'EELV.

Attendu depuis deux ans, le projet de loi sur la transition énergétique, rebaptisé "projet de loi de la transition énergétique pour une croissance verte" par Ségolène Royal qui considère la dénomination moins anxiogène, a été présenté ce mercredi en conseil des ministres. "L'une des lois les plus importantes du quinquennat", dixit François Hollande, concerne plusieurs secteurs économiques tels que le nucléaire, les énergies renouvelables, ou encore la rénovation thermique des bâtiments. Le texte de programmation reste très général et se contente de donner des orientations, voir des impulsions. Il faudra attendre les discussions parlementaires autour de la loi et les amendements qui seront votés, ainsi que la loi de programmation pluriannuelle de l'énergie prévue pour le début de l'année 2015, pour en savoir plus sur ses véritables effets. Pourtant, il suscite déjà des réactions virulentes de la part des écologistes, marquant un peu plus les divisions au sein du parti, notamment entre la frange qui voulait sortir du gouvernement et celle qui souhaitait y rester. Il y a ceux qui, comme Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV, jugent que le texte est "positif", et ceux qui, comme Noël Mamère, qui a claqué la porte du parti en 2013, considèrent que le texte n'est pas à la hauteur. Interview croisée.

Le Point.fr : Que pensez-vous du texte présenté par la ministre de l'Écologie ?

Emmanuelle Cosse : Nous...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant