Transition énergétique : le plan de Ségolène Royal pour engager la rupture avec l'ère du pétrole

le
0
Transition énergétique : le plan de Ségolène Royal pour engager la rupture avec l'ère du pétrole
Transition énergétique : le plan de Ségolène Royal pour engager la rupture avec l'ère du pétrole

Ségolène Royal a bien compris que le moment était venu de programmer la rupture définitive avec le pétrole et les énergies fossiles polluantes, coûteuses, et dont on sait que les réserves s'épuisent inexorablement. Elle veut donc instaurer " un nouveau modèle énergétique français, plus robuste et plus durable face aux enjeux d'approvisionnement en énergie, aux évolutions des prix, à l'épuisement des ressources, et aux impératifs de la protection de la santé et de l'environnement ".

Son projet de loi de programmation, qu'elle vient de présenter en Conseil des Ministres dumardi 18 juin 2014, fixe cinq objectifs à moyen et long termes " pour donner de la visibilité et un cadre à l'action conjointe des citoyens, des entreprises, des territoires et de l'État ".

Ce plan prévoit ainsi de réduire les émissions de gaz à effet de serre françaises pour contribuer à atteindre l'objectif européen de baisse de 40 % de ces émissions en 2030 (par rapport à la référence 1990) afin de lutter contre le réchauffement climatique ; de diminuer de 30 % notre consommation d'énergies fossiles en 2030 ; de ramener la part du nucléaire à 50 % de la production d'électricité en 2025 ; de porter en 2030 la part des énergies renouvelables à 32 % de notre consommation énergétique finale, soit 40 % de l'électricité produite, 38 % de la chaleur consommée et 15 % des carburants utilisés ; et de diviser par deux notre consommation finale d'énergie d'ici

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant