Transition écologique : Sébastien Lecornu dans l'ombre de Nicolas Hulot

le
0
Transition écologique : Sébastien Lecornu dans l'ombre de Nicolas Hulot
Transition écologique : Sébastien Lecornu dans l'ombre de Nicolas Hulot

Il arrive de l'Assemblée après une séance de questions au gouvernement, dans la chaleur caniculaire d'une fin d'après-midi de juillet. A peine le temps de prendre une douche -- «pour se rafraîchir», dit-il -- qu'il enchaîne par d'autres rendez-vous à son ministère. Tout va très vite pour Sébastien Lecornu. La veille encore, il a passé une bonne partie de la nuit dans l'hémicycle pour défendre la ratification d'ordonnances sur le «dialogue environnemental». A 31 ans, le voilà sur le gril, mais pas sous les feux de la rampe pour autant.

 

Plus jeune ministre du gouvernement Macron, nommé secrétaire d'Etat à la Transition écologique et solidaire, sous l'égide du ministre d'Etat Nicolas Hulot, cette prise de guerre venue des Républicains reste peu connue du grand public.

 

«J'aime bien l'ombre», assume-t-il, refusant systématiquement toute proposition d'interview à la radio ou la télévision. Par crainte, timidité ? «Non, cela viendra. Mais je ne cherche pas la reconnaissance médiatique. Et si l'ombre me permet d'avancer pour travailler et pousser mes dossiers, alors...»

 

Homme de l'ombre, certes. Mais voilà tout de même plus de dix ans que, l'air de rien, Sébastien Lecornu se faufile dans les arcanes de la vie politique. Plus jeune assistant parlementaire à 19 ans, plus jeune président de conseil départemental à 28 ans, ce proche de Bruno Le Maire et d'Edouard Philippe est donc le benjamin de la nouvelle équipe gouvernementale.

 

 

Une pépite pour les uns, un traître pour d'autres

 

«Un vrai talent, un gros bosseur, une pépite. Il ira très loin» : Jérôme Grand d'Esnon, un ancien de la chiraquie qui a rejoint le camp Macron en janvier, ne tarit pas d'éloges... quand d'autres sont plus sévères. «Il a fait partie de ceux qui ont quitté le navire en pleine tempête et qui ont précipité le naufrage de François Fillon», s'agace un ancien ministre LR, décrivant un Lecornu ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant