TRANSGENE présente une nouvelle génération de virus oncolytique contre le cancer

le
0

(AOF) - Transgene, société biopharmaceutique qui conçoit et développe des produits d'immunothérapie ciblée contre les cancers et les maladies infectieuses, a présenté une approche originale visant à augmenter l'activité cytotoxique des virus oncolytiques lors d'un congrès. Cette approche repose sur l'utilisation d'intracorps, des fragments d'anticorps monoclonaux recombinants, conçus pour agir à l'intérieur de la cellule et pour contourner un mécanisme observé chez certaines lignées de cellules tumorales résistantes, empêchant la cytolyse induite par le virus.

Transgene envisage de concevoir une nouvelle génération de traitements reposant sur des virus oncolytiques, capables de procéder à la relocalisation de protéines de cellules tumorales par le biais d'anticorps intracellulaires, dans le but d'augmenter la destruction des tumeurs.

"Les résultats originaux qui ont été présentés à ce congrès international démontrent le potentiel de la plateforme de vaccinia virus pour l'expression d'intracorps. Avec cette approche innovante, nous ouvrons de nouvelles perspectives en matière de virus oncolytiques armés. Je suis confiant dans les capacités de recherche de Transgene et dans le fait qu'elles contribuent à nous positionner comme un des leaders mondiaux du développement des nouvelles virothérapies oncolytiques", a indiqué Eric Quéméneur, Directeur scientifique de Transgene.

Actuellement au stade clinique de Phase 3, Pexa-Vec est la virothérapie oncolytique de Transgene dont le développement est le plus avancé. L'essai clinique de Phase 3 en cours évalue le potentiel de ce traitement innovant pour des patients atteints de carcinome hépatocellulaire avancé (HCC – cancer primitif du foie). Cet essai est conduit par le partenaire de Transgene, SillaJen. Transgene prépare d'autres essais cliniques de Pexa-Vec en combinaison avec des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire (ICI) chez des patients présentant des tumeurs solides.

Autre traitement en développement, TG6002 est un virus oncolytique de deuxième génération.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant