Transferts de l'OM : l'agent Jean-Luc Barresi mis en examen

le
0
Transferts de l'OM : l'agent Jean-Luc Barresi mis en examen
Transferts de l'OM : l'agent Jean-Luc Barresi mis en examen

L'agent de joueurs de football Jean-Luc Barresi a été mis en examen, mardi soir, pour «recel d'abus de biens sociaux en bande organisée». Cette mise en examen intervient dans le cadre de l'enquête sur les transferts douteux de l'Olympique de Marseille.

Jean-Luc Barresi, également mis en examen pour blanchiment, a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de rencontrer certains mis en examen et d'autres personnes du dossier. «Nous nous félicitons de cette petite victoire qui a abouti à la mise en examen de Monsieur Barresi non par pour extorsion de fonds, mais simplement pour recel d'abus de biens sociaux», ont réagi les avocats de Jean-Luc Barresi, Me Pierre Bruno et Me Céline Carru.

Des opérations autour de 18 joueurs

La justice soupçonne dans ce dossier des opérations surévaluées lors de transferts importants au bénéfice d'agents ou d'intermédiaires officieux ainsi qu'au préjudice de l'actionnaire du club. Selon un document établi par les enquêteurs et récemment évoqué par «le Canard enchaîné», au total, ce sont près de 65 millions d'euros qui auraient été détournés entre 2009 et 2012 lors de ces opérations présumées frauduleuses qui concernent 18 joueurs (Gonzalez, Mbia, Diawara, Abriel, Niang, Azpilicueta Tanco, Rool, Morientes, Niang, Kaboré, Rémy, Gignac, Cheyrou, Ben Arfa, Heinze, Amalfitano, Morel, Hilton).

Jusqu'ici, plusieurs anciens dirigeants du club marseillais ont été mis en examen dans cette affaire, après leur passage dans le bureau du magistrat instructeur, notamment l'ancien président du club, Jean-Claude Dassier (2009 à 2011), et l'ancien directeur général, Antoine Veyrat (2008-2011). Également entendu par le juge d'instruction, une journée entière, en décembre, l'actuel président du club, Vincent Labrune, a été placé sous le statut de témoin assisté, aucune charge n'ayant été retenue contre lui.

Des perquisitions ont eu lieu au siège de l'OM en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant