Transferts à l'OM : une dizaine d'interpellations, Anigo en garde à vue

le
1
Transferts à l'OM : une dizaine d'interpellations, Anigo en garde à vue
Transferts à l'OM : une dizaine d'interpellations, Anigo en garde à vue

L'environnement du football marseillais se trouve de nouveau dans la tourmente. Une dizaine de personnes ont été interpellées ce mardi matin dans la région marseillaise dans le cadre de l'enquête sur des transferts présumés frauduleux au club de football de l'Olympique de Marseille, selon la radio RTL.

Dans la soirée, on a appris le placement en garde à vue de José Anigo. Directeur sportif de l'OM de 2005 à 2014, entraîneur intérimaire à plusieurs reprises et ancien joueur du club, son audition n'avait pas eu lieu fin novembre, même si elle avait alors aussi été annoncée par des sources proches du dossier.

«Parmi les personnes interpellées figurent des agents de joueurs et des proches, mais aussi des personnes connues pour appartenir au milieu du grand banditisme», selon une source proche de l'enquête. L'identité des gardés à vue n'est pas encore officiellement connue, mais «il n'y a pas de dirigeants du club parmi les gardés à vue à (notre) connaissance», selon une source proche de l'OM.

Selon Mathieu Grégoire, correspondant du «Parisien» - «Aujourd'hui en France», le footballeur de Marseille Consolat (National, la 3e division) Thomas Deruda, fils d'une figure du milieu marseillais, fait partie des interpellés. L'agent de joueurs Jean-Luc Barresi, en déplacement à Londres (Royaume-Uni), se rend de lui-même à Marseille pour être entendu. Au total, au moins 12 personnes avaient été placées en garde à vue mardi soir à Marseille d'après l'AFP.

Agent JL Barresi est à Londres (mercato) & n'a pu être interpellé ce matin. Il a joint les enquêteurs et se rend à Marseille pr être entendu-- Mathieu Grégoire (@Serguei) 20 Janvier 2015

Dans cette affaire, une quinzaine de personnes, dont des dirigeants actuels (Vincent Labrune) et passés (Pape Diouf, Jean-Claude Dassier) de l'OM, avaient été placées en garde à vue puis remises en liberté sans poursuites, en novembre. Des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le mardi 20 jan 2015 à 21:04

    Peut-on affiner les recherches ????.