Transdev négocie avec le Norvégien Siem pour céder la SNCM

le
14
TRANSDEV NÉGOCIE AVEC SIEM POUR LA SNCM
TRANSDEV NÉGOCIE AVEC SIEM POUR LA SNCM

par Jean-François Rosnoblet

MARSEILLE (Reuters) - Transdev a engagé des négociations avec le groupe norvégien Siem Shipping pour céder sa participation dans la compagnie maritime SNCM, peut-on lire dans une lettre adressée par le PDG de l'entreprise au ministre français des Transports.

L'Etat possède une participation de 25% dans la SNCM et l'actionnaire privé Veolia, coactionnaire avec la Caisse des Dépôts et Consignations de Transdev, qui détient 66% de la compagnie, entend se désengager. "Je puis vous assurer que, pour ce qui nous concerne, ces négociations seront menées de bonne foi et avec la volonté d'aboutir dans les meilleurs délais", précise le courrier du PDG de Transdev, Jean-Marc Janaillac, à Frédéric Cuvillier.

Transdev précise dans cette lettre obtenue par Reuters qu'une issue positive à ces négociations dépend du "traitement" des 440 millions d'euros d'aides d'Etat que la SNCM doit rembourser après sa condamnation par l'UE.

L'entreprise ajoute "qu'à (sa) connaissance, rien dans la situation financière actuelle" de la SNCM ne justifie qu'une procédure soit engagée devant le tribunal de commerce.

Kristian Siem, le président de Siem Industries, propriétaire de Siem Shipping, a déclaré à Reuters qu'il ne pouvait pas à ce stade faire le moindre commentaire. "Il y a eu un contact (mais) c'est un peu prématuré", a-t-il dit.

Dans une lettre aux responsables syndicaux de la SNCM, qui ont mis mardi un terme à une grève de sept jours déclenchée pour obtenir des assurances sur l'avenir de la Société nationale Corse Méditerranée, Frédéric Cuvilier rappelle les engagements de l'Etat, dont l'achat de quatre nouveaux navires.

"Le gouvernement confirme sa détermination pour la continuité de la SNCM sur les bases de son plan long terme", y dit-il en annonçant qu'une réunion sur "l'évolution de l'actionnariat sera organisée dans les prochaines semaines".

UN ACTIONNARIAT "D'ICI LA FIN DE L'ANNÉE"

Elle mettra autour de la table les ministres des Transports et des Finances, Transdev et des actionnaires salariés, qui détiennent 9% de la compagnie.

"Dès à présent, l'Etat se mobilise pour trouver d'ici la fin de l'année un actionnariat industriel portant le redressement de l'entreprise sur les bases de son plan industriel", ajoute Frédéric Cuvillier.

Un responsable interministériel sera désigné pour coordonner les démarches de l'Etat, en lien avec Transdev et les actionnaires salariés, précise-t-il.

Veolia avait proposé à plusieurs reprises de saisir le tribunal de commerce face aux difficultés de l'entreprise, ce qui a été refusé par la direction de la compagnie maritime qui assure notamment la liaison entre la Corse et le continent.

L'avenir de la SNCM reste suspendu à l'obligation de rembourser 440 millions d'euros d'aides d'Etat jugées illégales par l'Union européenne, ce qui provoquerait sa faillite et la mise à pied de ses 2.600 salariés. L'Etat lui a accordé fin décembre une avance de trésorerie de 30 millions d'euros.

Le gouvernement, a rappelé Frédéric Cuvillier dans sa lettre aux syndicats dont Reuters a eu copie, "a engagé tous les recours" pour contester la décision de la Commission européenne.

Les syndicats demandent à l'Etat de faire entrer la Caisse des Dépôts directement dans le capital de la SNCM afin de sécuriser le projet industriel de la compagnie.

Le conseil de surveillance de la SNCM a donné le 18 mars pouvoir au président du directoire pour signer une lettre d'intention de commande de quatre navires avec les chantiers navals STX de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

Un conseil de surveillance de la SNCM a été programmé le 14 avril. L'un des principaux points de son ordre du jour porte sur le financement de ces navires.

(Avec Gwladys Fouche à Oslo, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le mardi 1 avr 2014 à 21:43

    Bienvenue au kolkhoze! Le con.tribuable paiera, comme d'habitude. Au pire transdev n'a qu'à faire cadeau de ces parts à la CGT puis quitter le navire, on pourra alors bien se marrer!

  • dcabon le mardi 1 avr 2014 à 20:03

    La CDC au capital pour renflouer la SNCM ? Après les lustres de débauche syndicale qui ont coulé cette compagnie en jouant sur un monopole illusoire ! Tiens fume ! C'est du norvégien !!Et quand on pense que les responsables syndicaux qui sont coupables de cette situation vont pouvoir s'abriter derrière leur statut protégé, il y a vraiment de quoi fuir cette compagnie !

  • blbryvsg le mardi 1 avr 2014 à 18:46

    Une information importante vient de fuiter : les paquebots seront remplacés par des drakkars et nos courageux cégétistes devront ramer ... Mais chut ! Ils ne savent pas encore.

  • LongR le mardi 1 avr 2014 à 18:42

    Mais rassurez-vous pour les norvégiens, ils sont bien au courant de la situation chez nous.Si Gene capte 100 % du fret que Marseilles devrait gérer, et si Hambourg capte 50% du fret que Le Havre devrait gérer, ce n'est pas pour rien ;)

  • LongR le mardi 1 avr 2014 à 18:39

    (suite) Alors qu'un norvégien, si ces CGT viennent faire griller des saucisses sous la neige en agitant des drapeaux rouges à Oslo, ça les fera rire :)

  • LongR le mardi 1 avr 2014 à 18:37

    Veolia savait que la SNCM était une perte seche. Ca a du faire l'objet d'un deal avec le gouvernement de l'époque. Maintenant faut refiler le bébé dont personne ne veut à part la CDC (nos impôts donc ..). Peu importe qui et peu importe le prix. Meme zéro. Ensuite il pourra refuser de remettre au pot et le mettre en faillite. Alors que Veolia, la CDC, ne peuvent pas mettre en faillite. Politiquement ils ne peuvent pas sinon c'est la révolution.

  • conti77 le mardi 1 avr 2014 à 18:35

    Les "pôvres" norvégiens !

  • mjjmimi le mardi 1 avr 2014 à 18:05

    Si la commande de 4 navires est passé les chantiers navals ont intérêt à faire attention au suivi de la facturation...!

  • roux1238 le mardi 1 avr 2014 à 17:52

    as tu déjà essayé de mettre un bourricot au boulot

  • roux1238 le mardi 1 avr 2014 à 17:50

    sont fous ces romains heu Norvégiens