Transat Jacques-Vabre : Arkema va être secouru par un remorqueur

le
0
Transat Jacques-Vabre : Arkema va être secouru par un remorqueur
Transat Jacques-Vabre : Arkema va être secouru par un remorqueur

Victimes d'un chavirage à 200 milles des côtes du Portugal dimanche soir, Lalou Roucayrol et Mayeul Riffet, les skippers du Multi50 Arkema-Région Aquitaine, vont être secourus par un remorqueur portugais. Le bateau quittera le port de Lisbonne mardi à 10h pour une arrivée sur zone prévue entre minuit et 2h du matin.

« Nous allons enfin pouvoir aller chercher les deux marins et le trimaran ! C'est un énorme soulagement pour Lalou et Mayeul, leurs familles et pour toute l'équipe. Romaric Neyhousser, l'architecte du bateau, a établi une procédure de retournement selon des calculs de force sur le poids à lester, et sur les endroits où le bateau doit être sanglé, afin de ne pas mettre la structure en péril. Cette procédure sera envoyée au capitaine et à l'équipe présente sur place », a expliqué Fabienne Roucayrol, en charge des opérations de sauvetage.

« Le trimaran, ou tout du moins la plateforme, est complètement sécurisé, a confié Mayeul Riffet. Nous avons passé la matinée et le début d'après-midi dans l'eau afin de couper tout ce qui trainait sous le bateau. Il restait quelques morceaux du mât et nous avons tout lâché. Toute la nuit dernière, la bôme et le reste du mât tapaient dans la coque centrale et nous avions peur que cela crée des dommages plus importants. Il y a encore beaucoup de mer et nous sommes ballotés dans tous les sens. Nous avons la chance d'avoir de l'énergie pour recharger le téléphone satellitaire, à boire et à manger. Cette nuit, nous ferons des quarts de surveillance à l'extérieur du trimaran pour éviter toute collision avec d'autres navires. Nous sommes bien sûrs très secoués et attendons avec grande impatience que notre équipe et le remorqueur viennent à notre rencontre. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant