Transactions depuis l'Iran et Cuba : 10 milliards de dollars d'amende pour BNP-Paribas

le
9
Transactions depuis l'Iran et Cuba : 10 milliards de dollars d'amende pour BNP-Paribas
Transactions depuis l'Iran et Cuba : 10 milliards de dollars d'amende pour BNP-Paribas

Ce serait l'une des plus grosses amendes jamais infligées à une banque aux Etats-Unis. Les autorités américaines demandent à la banque française BNP Paribas de payer une amende de plus de 10 milliards de dollars (plus de 7 milliards d'euros) pour avoir violé pendant quatre ans l'embargo américain contre Cuba et l'Iran, rapporte jeudi le Wall Street Journal.

Les transactions incriminées ont été effectuées depuis l'Iran et Cuba, pays où elles étaient légales, selon une source. Seul hic, elles l'ont été en dollars, autrement dit compensées à un moment donné sur le territoire américain, ce qui les rend délictueuses, les Etats-Unis imposant des sanctions à ces deux Etats. Une enquête interne de la banque a recensé un «volume significatif d'opérations qui pourraient être considérées comme non autorisées au regard des lois et des règles des Etats-Unis».

L'activité en dollars très menacée

Ce montant est près de deux fois plus élevé que celui jusqu'alors évoqué, ce qui «pourrait plonger l'établissement dans le rouge cette année», note le journal économique Les Echos dans son édition de vendredi. Par ailleurs, la justice américaine, connue pour sa sévérité envers les banques,  n'exclut pas de restreindre temporairement ses activités en dollars, «une activité cruciale pour toute banque européenne», note Les Echos. 

Comme la justice l'a fait il y a quelques jours avec la Suisse, elle pourrait aussi forcer BNP Paribas à plaider coupable, ce qui aurait des activités très négatives sur les activités de la banque aux Etats-Unis. «Tout l'enjeu est de savoir qui devra plaider coupable : s'il s'agissait du groupe PNB Paribas, les conséquences seraient désastreuses. Elles le seraient un peu moins s'il  s'agissait  de la filiale BNP Paribas North America, ou encore moins s'il s'agissait de son seul pôle banque d'investissement», analyse Les Echos. 

La banque avait provisionné 1,1 milliard

BNP ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • loco93 le vendredi 30 mai 2014 à 12:09

    Même quand les ricains envahissent une pays à tord sous couvert d'une bonne propagande, provoquent des désordres dans un pays via des réseaux sociaux... Jamais un pauvre européen et pauvres b'ouffons que nous sommes ne lèvera jamais le petit doigt, on leur mange dans la main et on aime ça...

  • loco93 le vendredi 30 mai 2014 à 12:04

    Les ricains ont fait entrer la Grèce dans l'UE et un ancien de Goldman Sachs est à la tête de l'Europe, ils ont provoqué la pire crise économique en 2008 depuis 1929, leurs sociétés échappent à l'impots en Europe, ils nous espionnent, rachètent et ferment nos entreprises après avoir pillé les bijoux de famille, surtaxent nos produits à l'import.... Bref jamais aucun pékinois en Europe pour les punir.... Le traité transatlantique aura raison de l'Europe. On se fait bien siphonner et on aime ça!

  • mfouche2 le vendredi 30 mai 2014 à 11:39

    Outre GS, l UE devrait aussi s intéresser à Google, Facebook, Starbucks, Amazon, Microsoft, Nike, qui trichent avec les règlementations nationales et européennes et pratiquent l évasion fiscale à haute dose sur notre dos. Sanctionnons les trés lourdement

  • PHMAUVE le vendredi 30 mai 2014 à 11:33

    UE n'a pas poursuivi Goldman Sachs pour fraude dans l'entré de la Grèce en eurolande ?

  • fred1903 le vendredi 30 mai 2014 à 11:21

    Et ca continue les scandales bancaires.. Pas 15 jours sans une annonce.

  • M1310580 le vendredi 30 mai 2014 à 11:19

    pourquoi les américains sont ceux qui réclament et vont toucher l'argent, que vont-ils en faire, la partager, le donner à l'onu ?

  • frk987 le vendredi 30 mai 2014 à 11:09

    Suffit de poursuivre les banques américaines en France pour commercialisation de sub-primes, mais avec Hollandouille et sa clique d'ab..rutis...pas de risque.

  • a.laroc2 le vendredi 30 mai 2014 à 10:59

    un bon moyen de se faire du pognon les banques américaines sont exemptent de tous reproches la faute à qui la crise mondiale les subprimes d'un autre coté nos banques se font tellement de fric 10 milliards de dollars d'amende elle va peut être virer dans le rouge cette année et encore ce n'est pas sur lamentable

  • mlcbnb le vendredi 30 mai 2014 à 07:49

    l'europe va payer