Tranquille comme Marseille

le
0

Vainqueurs tranquilles du FC Nantes (2-0) après une première mi-temps réussie et un deuxième acte tranquille, les joueurs de l'Olympique de Marseille se donnent un peu d'air en tête de la Ligue 1.
OM - Nantes
(2-0)

F. Thauvin (24'), R. Fanni (40') pour Marseille


Quand la recette fonctionne, les convives sont satisfaits. Que ce soit dimanche soir en prime time ou vendredi soir dans la confidentialité, le cuisinier Bielsa reste le même: si l'entrée est une réussite, le goût du dessert importe peu. Et dans la brigade du chef argentin, c'est Florian Thauvin qui s'est chargé d'apporter la tomate-mozzarella. Parfaitement servi par le meilleur commis de France, Dimitri Payet, le gaucher devance Issa Cissokho en tendant le pied au premier poteau de manière acrobatique et trompe un Riou surpris. L'OM a attaqué fort, sans se brûler. Les Nantais sont cuits.
La maladresse de Nkoudou
La mayonnaise marseillaise n'a pourtant pas pris de manière immédiate. Méticuleux comme un pâtissier qui surveille ses macarons, les Canaris sont organisés, ne se livrent pas mais ne parviennent pas à s'organiser en contre. Patients, les Phocéens conservent le ballon pour faire sortir la bande à Der Zak avec Gianelli Imbula à la baguette. Quand il ne donne pas des sueurs froides à sa défense en jouant avec le feu devant la surface, l'international U20 sort parfaitement les ballons joue son rôle de rampe de lancement. Souvent sollicité sur son côté droit, Barrada a de belles intentions mais peine dans l'exécution de ses bonnes idées. Pas le temps pour les regrets pour l'ancien de Getafe qui est aux premières loges pour l'ouverture du score de Thauvin à la 24ème minutes de jeu puis pour assister à un grand classique du football: le "but loupé, but encaissé". Dans les meilleures dispositions pour ajuster Mandanda suite à une bourde de Dja Djédjé, Georges-Kévin Nkoudou n'ouvre pas son pied et tire sur le pied du portier marseillais. Dans la foulée, le Nantais s'écroule alors qu'il court vers un ballon immobile devant le but vide. Nkoulou peut dégager.
La caravane de Vizcarrondo
Tout proche d'un 1-1 plutôt bien payé, les Nantais concèdent un coup de pied arrêté une poignée de...










OM - Nantes
(2-0)

F. Thauvin (24'), R. Fanni (40') pour Marseille


Quand la recette fonctionne, les convives sont satisfaits. Que ce soit dimanche soir en prime time ou vendredi soir dans la confidentialité, le cuisinier Bielsa reste le même: si l'entrée est une réussite, le goût du dessert importe peu. Et dans la brigade du chef argentin, c'est Florian Thauvin qui s'est chargé d'apporter la tomate-mozzarella. Parfaitement servi par le meilleur commis de France, Dimitri Payet, le gaucher devance Issa Cissokho en tendant le pied au premier poteau de manière acrobatique et trompe un Riou surpris. L'OM a attaqué fort, sans se brûler. Les Nantais sont cuits.
La maladresse de Nkoudou
La mayonnaise marseillaise n'a pourtant pas pris de manière immédiate. Méticuleux comme un pâtissier qui surveille ses macarons, les Canaris sont organisés, ne se livrent pas mais ne parviennent pas à s'organiser en contre. Patients, les Phocéens conservent le ballon pour faire sortir la bande à Der Zak avec Gianelli Imbula à la baguette. Quand il ne donne pas des sueurs froides à sa défense en jouant avec le feu devant la surface, l'international U20 sort parfaitement les ballons joue son rôle de rampe de lancement. Souvent sollicité sur son côté droit, Barrada a de belles intentions mais peine dans l'exécution de ses bonnes idées. Pas le temps pour les regrets pour l'ancien de Getafe qui est aux premières loges pour l'ouverture du score de Thauvin à la 24ème minutes de jeu puis pour assister à un grand classique du football: le "but loupé, but encaissé". Dans les meilleures dispositions pour ajuster Mandanda suite à une bourde de Dja Djédjé, Georges-Kévin Nkoudou n'ouvre pas son pied et tire sur le pied du portier marseillais. Dans la foulée, le Nantais s'écroule alors qu'il court vers un ballon immobile devant le but vide. Nkoulou peut dégager.
La caravane de Vizcarrondo
Tout proche d'un 1-1 plutôt bien payé, les Nantais concèdent un coup de pied arrêté une poignée de...









...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant