Traité transatlantique : des parlementaires européens sous le sceau du secret

le
9
Le Parlement européen à Strasbourg.
Le Parlement européen à Strasbourg.

À Bruxelles, dans une des artères du Parlement européen, se trouve une salle sous haute surveillance. Une rareté dans cette enceinte de la démocratie européenne. Qui veut y entrer doit être au préalable inscrit dans un registre spécial et faire partie du cercle restreint de ceux qui ont vraiment besoin de savoir. À l'intérieur, des hommes et des femmes parlementaires scrutent avec attention des documents où figure en haut à droite, en gras et en majuscule, la mention "CONFIDENTIEL UE ". Il s'agit des pages les plus sensibles du traité transatlantique - le fameux TTIP - en cours de négociation entre l'Union européenne et les États-Unis, ce qu'on appelle dans le jargon commercial "les textes consolidés", qui contiennent les propositions communes faites par les négociateurs de part et d'autre de l'Atlantique. Le nombre de députés qui ont accès à ces documents est très restreint. On compte une quarantaine de personnes au total, sur les 751 parlementaires de l'institution européenne. Des mesures drastiques Ces lecteurs obéissent à des règles strictes. Les portables sont confisqués à l'entrée de la salle. Il leur est impossible de scanner ou de photocopier les documents, ou même de prendre des notes. Et tous doivent déclarer sur l'honneur ne pas diffuser les documents consultés. Gare à celui qui enfreint les règles. Les eurodéputés risquent la perte de leur immunité parlementaire. Les agents du Parlement leur poste. Au risque...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • EuropeGa le mercredi 10 déc 2014 à 11:31

    Entre les pratiques malhonnêtes luxembourgeoises soutenues par J.C. Junker, Président de la Commission, et la négociation quasi ma.fieuse de ce traité, je ne comprend pas comment des gens sensés peuvent encore voter pour les partis européistes : UMP, PS, UDI VERTS ? Si quelqu'un veut bien m'expliquer...

  • fquiroga le mercredi 10 déc 2014 à 09:57

    Secret de dictature, transparance en "vrai"e démocratie...... La commission n'est pas démocratique.

  • gendrefr le mercredi 10 déc 2014 à 09:35

    la transparence........trahison oui.

  • noterb1 le mercredi 10 déc 2014 à 09:03

    Ne soyez pas inquiets c'est pour notre bien . Quia dit que les pays européens sont des satellites des USA ? ah Oui c'est un affreux dictateur : Poutine ! Pour une fois il serait difficile de lui donner tort .

  • guerber3 le mercredi 10 déc 2014 à 07:59

    La démocratie européenne sous contrôle de la NSA, les Soviets 'auraient pas oser...l' esclavagisme anglo-saxon est en marche...!!!

  • abacchia le mercredi 10 déc 2014 à 07:49

    Cette culture du secret, pour un "machin" qui doit théoriquement rendre heureux le peuple Européen, est incompréhensible ! Sauf à penser que les contribuables/consommateurs Européens sont des benêts qui ne savent pas ce qui est bon pour eux, et du point de vue de notre "élite" politique, c'est surement ça !

  • jferran8 le mercredi 10 déc 2014 à 07:32

    Recrro commission vol de l'Europe et oui

  • idem12 le mercredi 10 déc 2014 à 06:50

    Et qu'en dit le peuple ? ha oui on s'en fout c'est vrai nous ne sommes pas en démocratie !

  • dupon666 le mercredi 10 déc 2014 à 06:39

    Elle est belle la democrassie UE...copie de l'EURSS