Traité européen : Ayrault joue la prudence

le
0
Le premier ministre n'engagera pas la responsabilité du gouvernement après la déclaration consacrée aux « nouvelles perspectives européennes » qu'il prononcera à l'Assemblée le 2 octobre.

Jean-Marc Ayrault veut mettre au pied du mur les députés de gauche tentés de s'opposer à la ratification du traité budgétaire européen. Le premier ministre a donc décidé de ne pas engager la responsabilité du gouvernement après la déclaration consacrée aux «nouvelles perspectives européennes» qu'il va prononcer à l'Assemblée le 2 octobre.

Aussitôt après cette déclaration, en effet, les députés commenceront l'examen du projet de loi autorisant la ratification du traité de discipline budgétaire. Si l'hôte de Matignon avait sollicité un vote de confiance de l'Assemblée sur sa déclaration, il aurait fourni aux députés écologistes et à ceux de l'aile gauche du PS hostiles au traité l'occasion de manifester à bon compte leur soutien au gouvernement. Les intéressés se seraient alors sentis à l'aise pour voter la semaine suivante contre le projet de loi autorisant la ratification du traité, puis contre l'autre texte qui sera ensuite examiné.

Contraind...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant