Train : plus d'offres à tarif réduit mais une augmentation générale des prix des billets

le
10
prochasson frederic/shutterstock.com
prochasson frederic/shutterstock.com

(Relaxnews) - Invité sur BFMTV lundi 3 décembre, Guillaume Pépy, le président de la SNCF, a annoncé que les tarifs des billets de train devraient augmenter au 1er janvier prochain. Il souhaite, toutefois, aider les Français à mieux voyager, en multipliant les offres à tarif réduit.

"La SNCF doit aider les Français à voyager moins cher pendant la crise", a martelé le président de l'entreprise ferroviaire. "Ce que je veux, c'est faire des petits prix", a-t-il assuré, tout en indiquant que les tarifs devraient augmenter l'an prochain, dans la limite de l'inflation (+1,9%).

Dans cette optique, les TGV low-cost, annoncés en juin dernier, devraient voir le jour "fin mars-début avril". Comme indiqué dernièrement, ces rames à bas coût seront proposées à partir de 25? l'aller simple. Les trains partiront des gares de banlieue, comme Marne-la-Vallée, à destination, de Marseille ou Lyon, par exemple.

Pour arriver à ce tarif, la compagnie ferroviaire rentabilisera le taux de remplissage de ses trains. Une capacité de 20% supplémentaire sera mise en place, permettant de transporter davantage de voyageurs.

Du côté des services, la voiture-bar disparaîtra et un seul bagage gratuit sera autorisé. Les billets se commanderont via internet, et ne seront pas remboursables.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ghysko le mardi 4 déc 2012 à 11:20

    Ils prennent exemple sur Ryan Air? Le prob c'est que ceux qui sont obligés de se déplacer pour des raisons professionnelles n'ont rien à faire de ces TGV low cost qui partent de Marne la Vallée, et que les autres finiront par moins se déplacer, à moins que je ne sous-estime la 'nécessité' de prendre des vacances.

  • SaasFee le lundi 3 déc 2012 à 16:45

    (suite 4) cessez d'augmenter vos tarifs plus que l'inflation. Lorsque le poids des prélèvements s'approchera des 100% du PIB, la fin de partie sera très proche

  • SaasFee le lundi 3 déc 2012 à 16:43

    (suite 3) Pour conclure, je pense que la France est malade du poids des prélèvements publics (56% du PIB), et l'argent étant très mal géré / utilisé, cela grippe l'économie plus que cela ne la fluidifie. L'image que j'ai en tête, c'est la partie de tétris (le niveau des barres correspond au poids des prélèvements publics). Plus elles montent et moins on a de possibilités de jeu, plus on se rapproche du plafond et plus on risque de perdre la partie.Donc de grâce, SNCF ou autres,

  • SaasFee le lundi 3 déc 2012 à 16:38

    (suite 2) Le problème dans cette histoire : pas de justificatifs comptables = pas de facturation. Si le privé gérait les affaires comme la SNCF, y aurait-il assez d'argent dans les caisses de l'état pour payer nos fonctionnaires ? (j'ai envoyer cette pique aux 2 derniers malheureux que j'ai contacté, ils m'ont tous les 2 raccroché au nez !!!)

  • SaasFee le lundi 3 déc 2012 à 16:36

    (suite). Les justificatifs de voyage sont normalement accessibles sur le site grand voyageur (j'effectue + de 6 A/R TGV par mois, donc je sais un peu de quoi je parle). Au 4e coup de fil, on me demande d'envoyer un mail, là on m'enverra les factures. Je demande dans quel délais... Pas de réponse, pas possible d'estimer un délais ... Donc j'envoie le mail. On vient de me répondre que puisque j'ai pris les e-billets au gichet, seul le gichetier d'une gare peut délivrer une facture.

  • SaasFee le lundi 3 déc 2012 à 16:32

    Le tarif plein pot augmente. Par contre, le service client (euh pardo, usager !) ne s'améliore pas. Ce matin, je me suis fait balader par le service client SNCF, sur 4 numéros de téléphone différents (avec à chaque fois à attendre et ré expliquer mon problème). En l'occurence : début de mois, c'est notes de frais. Les e-billets n'étant pas des pièces comptables, j'ai demandé le moyen d'obtenir un justificatif de voyage (l'équivalent de la facture).Seule solution proposée : se déplacer au gichet

  • M767910 le lundi 3 déc 2012 à 15:22

    Vive la comm à la SNCF : en 7 ans, les prix ont doublés sur le TGV (+2% 1 à 2 fois par an) et les trains sont moins nombreux et moins ponctuels (et plus sales!!!). Aujourd'hui, toutes les places pasent en tarif de pointe, qui progressent bien plus vite que la MOYENNE!!! Demain, on aura des places Paris-Lyon à 50€ si on part de Lille en passant par Strabourg pour arriver à Marseille: MERCI mr PEPPY et VIVE LA SNCF!!!!

  • stricot le lundi 3 déc 2012 à 13:34

    Les lignes corail ou regionales elles sont à des prix exorbitants et encore plus décourageantes en termes de possibilités et horaires. Une catastrophe.

  • stricot le lundi 3 déc 2012 à 13:34

    ouaip lorant21 - c'est déjà comme ça depuis quelques années sur les TGV, ce yield-management débile. Le train devrait être un vrai service public et se montrer avantageux par rapport à la voiture ou à l'avion pour encourager les clients. Ceci serait tres benefique pour l'environnement. En réalité, ce n'est pas le cas, la capacité est insuffisante, il y a trop peu de créneaux horaires, c'est donc peu pratique, et au final aussi cher que l'avion et moins flexible que la voiture.

  • lorant21 le lundi 3 déc 2012 à 13:10

    1 place à 25€, 2 à 50€, 997 à 100€. Et on annonce des places à prix bas.. méthode bien connue qui vient de l'aéronautique..