Train fou au Canada : 50 morts, la compagnie ferroviaire reconnaît sa responsabilité

le
0
Train fou au Canada : 50 morts, la compagnie ferroviaire reconnaît sa responsabilité
Train fou au Canada : 50 morts, la compagnie ferroviaire reconnaît sa responsabilité

La catastrophe de Lac-Mégantic a fait 20 morts et 30 disparus, vraisemblablement tous décédés. Elle serait due à une mauvaise manoeuvre du conducteur de la compagnie ferroviaire américaine propriétaire du train fou, a affirmé mercredi le PDG de la société incriminée. Président de la maison mère de The Montreal, Maine & Atlantic Railway (MMA), Edward Burkhardt, s'est finalement rendu dans la bourgade québécoise, cinq jours après la catastrophe, le pire accident au Canada depuis 15 ans.

Les autorités locales ont refusé de lui permettre de se rendre dans le centre-ville dévasté, a-t-il dit, et c'est sous les huées des habitants qu'il a tenu une conférence de presse attendue. «Les freins manuels n'ont pas été appliqués de façon adéquate sur ce train et il était de la responsabilité de l'employé de le faire», a-t-il reconnu, après avoir rejeté toute responsabilité ces derniers jours.

Avant d'exploser dans la nuit de vendredi à samedi en arrivant dans la rue principale de ce village touristique, le convoi de 72 wagons-citernes, transportant chacun 100 tonnes de pétrole brut, avait été arrêté à une dizaine de kilomètres au nord-ouest le temps que les conducteurs se relaient.

L'employé suspendu sans solde

Or, a reconnu M. Burkhardt, il n'est pas sûr que le conducteur, qui avait immobilisé le train en attendant son remplaçant, avait bien actionné l'ensemble des freins manuels avant que le train ne dévale tout seul la pente vers Lac-Mégantic. «Il nous a dit qu'il l'avait fait, a dit le PDG, mais notre sentiment est que ce n'est pas vrai. Dans les faits, je pense qu'ils ne l'était pas parce que sinon nous n'aurions pas eu d'incident», a-t-il admis. L'employé en question a été suspendu sans solde et pourrait être formellement accusé, a-t-il indiqué.

Alors que le débat enfle au Canada sur l'augmentation exponentielle des «trains de pétrole» ces dernières années, M. Burkhardt a affirmé que son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant