Tragédie d'Alep: Zeid (Onu) pour une limitation du droit de veto

le
0
    GENEVE, 4 octobre (Reuters) - Le Haut-Commissaire aux droits 
de l'homme des Nations unies, Zeid Ra'ad al Hussein, a estimé 
mardi que la situation à Alep plaidait en faveur de nouvelles 
initiatives fortes, dont une limitation de l'usage du veto par 
les membres permanents du Conseil de sécurité. 
    L'implication de la Russie dans le conflit syrien menace de 
fait de bloquer l'adoption par l'Onu d'un projet de résolution 
visant à mettre fin aux bombardements des quartiers rebelles à 
Alep, actuellement en discussion au Conseil de sécurité à 
l'initiative de la France.   
    Moscou a aussi utilisé par le passé son veto pour empêcher 
le Conseil de sécurité de référer les auteurs conflit syrien 
soupçonnés de crimes de guerre à la Cour pénale internationale 
(CPI). 
    Dans un communiqué, Zeid Ra'ad al Hussein a condamné mardi 
le largage par l'aviation russe de bombes incendiaires sur des 
zones civiles, en violation du droit international, soulignant 
que les crimes des uns, les groupes "terroristes" que Moscou dit 
combattre, ne justifient pas ceux des autres. 
    Pour sortir de l'impasse diplomatique, le Haut-Commissaire 
aux droits de l'homme de l'Onu se dit favorable à une réforme du 
fonctionnement de l'organisation limitant "l'usage du veto par 
les membres permanents du Conseil de sécurité" afin de pouvoir 
saisir la CPI. 
     
 
 (Tom Miles; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant