Trafic de migrants en Thaïlande-L'ex-enquêteur fuit son pays

le
0
    SYDNEY, 10 décembre (Reuters) - L'ancien policier chargé de 
coordonner l'enquête sur le trafic d'êtres humains en Thaïlande 
a demandé l'asile en Australie, craignant pour sa vie s'il 
retourne dans son pays. 
    "Il doit y avoir un endroit sûr pour moi", a déclaré jeudi 
l'ancien général Paween Pongsirin dans une interview à la chaîne 
Australian Broadcasting Corp., quelques jours après son arrivée 
à Melbourne avec un visa de touriste.  
    Paween a quitté la police le mois dernier, refusant d'être 
muté dans le sud du pays où il craignait d'être exposé aux 
représailles des trafiquants encore en fuite.  
    "Nous avons émis 153 mandats d'arrêt à travers le pays, et 
cela incluait des responsables du gouvernement", a expliqué le 
policier.  
    "Je faisais juste mon devoir, sans penser au danger ou aux 
troubles, mais je comprends désormais combien c'était 
dangereux." 
    La Thaïlande a inculpé 88 personnes soupçonnées de trafic 
d'êtres humains depuis l'ouverture d'une enquête nationale sur 
les bandes spécialisées dans ce commerce, après la découverte 
d'un charnier en mai dernier près de la frontière avec la 
Malaisie, qui a suscité un tollé international. 
     
 
 (James Regan; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant