Trafic de cigarettes : la guerre est déclarée 

le
0
5% des achats de tabac sont illégaux. Les Douanes développent de nouvelles armes.


Cliquez sur l'aperçu pour agrandir l'infographie.

Le marché parallèle du tabac n'échappera pas à l'État qui, armé de brigades spécialisées, cyberdouanes et autres camions scanners, décide d'intensifier sa lutte contre la contrebande de cigarettes. Une politique volontariste qui est née d'un constat: alors que 87.500 tonnes de tabac étaient vendues par le réseau des 28.000 buralistes français en 2002, seules 62.800 tonnes le sont aujourd'hui. C'est ce que révèle une étude des Douanes françaises publiée à l'occasion d'une saisie exceptionnelle de 3,8 tonnes de cigarettes dans le Nord, où doit se rendre lundi matin le ministre du Budget, Valérie Pécresse.

Si cette baisse de 28% résulte d'une politique active de santé publique (les taux de prévalence qui étaient de 38,3% pour les hommes et 30,8% pour les femmes en 1999 sont aujourd'hui de 35,5% et 27,9%, selon l'Inpes), elle ne s'explique pourtant pas par elle seule. L'approvisionnement illégal continue de t

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant