Trafic d'inscriptions d'étudiants chinois : un professeur exclu trois ans

le
0
Un trafic concernant une cinquantaine d'étudiants chinois avait été mis au jour l'an dernier à Paris-XIII.

C'est à une sanction rare et sévère que vient d'être soumis Arezki Dahmani, professeur d'économie à l'université de Paris-XIII-Villetaneuse (Seine-Saint-Denis) exclu pendant trois ans de tout établissement d'enseignement supérieur public pour avoir été mêlé à une affaire de fraude à l'inscription d'étudiants chinois. Son traitement est également suspendu, selon une décision prise mardi par la section disciplinaire du conseil national de l'enseignement supérieur (Cneser).

Une instruction judiciaire a été parallélement ouverte l'été dernier après un dépôt de plainte de l'université Paris-XIII pour «trafic d'influence, escroquerie et corruption» dans cette affaire de fraude à l'inscription concernant une cinquantaine d'étudiants chinois. Cette affaire rappelle celle de l'université de Toulon, qui avait fini par la révocation de son président, Laroussi Oueslati, mis en examen en septembre 2010 pour «corruption passive», à la suite de la découverte d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant