Trafic d'influence : les écoutes validées, Nicolas Sarkozy reste mis en examen

le , mis à jour à 11:50
12
Trafic d'influence : les écoutes validées, Nicolas Sarkozy reste mis en examen
Trafic d'influence : les écoutes validées, Nicolas Sarkozy reste mis en examen

Les écoutes téléphoniques entre Nicolas Sarkozy, alias Paul Bismuth, et son avocat sont valables. Telle est la décision de la chambre d'instruction de la cour d'appel de Paris, rendue ce jeudi. L'ancien président de la République reste donc mis en examen pour «corruption active», «trafic d'influence actif» et «recel de violation du secret professionnel».

«Contrairement à ce que nous pouvions légitimement espérer, la cour n'a pas fait droit à l'essentiel de nos moyens de nullité à une exception. Nous allons immédiatement former un pourvoi en cassation. Le combat pour le secret des communications entre un avocat et son client se poursuit», a expliqué l'un des avocats de la défense, Paul-Albert Iweins.

VIDEO. La déception des avocats de Nicolas Sarkozy ce jeudi matin

QUESTION DU JOUR. Affaire Bettencourt : la validation des écoutes peut-elle handicaper Sarkozy pour 2017 ?

L'enquête, gelée depuis l'automne, peut reprendre, avec le risque persistant d'un renvoi en correctionnelle pour celui qui apparaît désireux d'obtenir une revanche sur François Hollande en 2017. Le pourvoi en cassation annoncé ce jeudi par Me Iweins n'est pas suspensif.

Nicolas Sarkozy est soupçonné d'avoir, en 2014, sollicité le haut magistrat Gilbert Azibert par l'intermédiaire de son avocat, Thierry Herzog, «pour tenter d'influer sur une décision» de la Cour de Cassation le concernant dans l'affaire Bettencourt, résume une source proche de l'enquête. «Ou, à tout le moins, pour tenter d'obtenir des informations confidentielles», poursuit cette source. En échange, Nicolas Sarkozy aurait promis d'intervenir pour que le magistrat obtienne un poste de prestige à Monaco. Au final, l'ex-président n'a pas obtenu gain de cause, ni Gilbert Azibert le poste convoité. Quant au dossier Bettencourt, Nicolas Sarkozy a obtenu un non-lieu.

L'ancien chef de l'Etat (2007-2012) était à l'origine mis sur écoute dans le cadre d'une enquête sur le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JODHY le jeudi 7 mai 2015 à 12:32

    pour répondre a isacarno " quand on est espionné, on se fait appeller Paul Bismuth"

  • M7097610 le jeudi 7 mai 2015 à 11:28

    MDR l'arroseur arrosé...Sarkozy Bismuth attrapé grâce à la loi sur les écoutes qu'il a lui même fait voter ! Je me pisse dessus !

  • M7097610 le jeudi 7 mai 2015 à 11:26

    jfvl, la justice ne cautionne pas, elle sanctionne...

  • frk987 le jeudi 7 mai 2015 à 11:19

    La fraude à l'ISF de FH ou bien la donation sans taxes au fils Fabius ne méritent même pas une intervention dd fisc, sans même parler de poursuites judiciaires, sacrés socialos, dans un sens vous êtes tellement pou..rris que ça fait sourire.

  • jfvl le jeudi 7 mai 2015 à 11:16

    La justice cautionne des méthodes de voyous, c'est là le seul problème...

  • M3366730 le jeudi 7 mai 2015 à 11:15

    Au fait, ou en est t'on des toutes les condamnations d'élus notamment de gauche (rien que 59 pour les socialistes), allez amnistie généralisée.....

  • frk987 le jeudi 7 mai 2015 à 11:06

    Peu importe M1461628 , c'est la méthode employée, et là c'est le début d'une ère digne de la Corée du Nord. Que l'on mette sous écoutes des trafiquants de drogues, OK, mais des politicards, c'est scandaleux. Pas un pour racheter l'autre, on le sait, mais la hargne du PS...c'est inadmissible.

  • M3366730 le jeudi 7 mai 2015 à 11:06

    C'est vrai qu'Hollande est un vrai Saint avec tous les copains qu'il a mis a des postes ou les petites combines qu'il a faites, c'est vrai il est de gauche cela ne compte pas alors !

  • M1461628 le jeudi 7 mai 2015 à 10:59

    M Bismuth le mafieux corse évoque être victime de la Stasi .....cela serait drôle si la réalité n'était pas aussi cruellement honteuse et indigne ....acheter un magistrat c'est pas reluisant pour un républicain

  • M8869453 le jeudi 7 mai 2015 à 10:52

    Le trafic d'influence est permanent dans le monde politique ; ils font ça tout le temps à longueur de journée...