Tracfin, attentif aux crédits à la consommation

le
0

Le gouvernement vient d'abaisser le plafond de paiement en espèces pour limiter le blanchiment d'argent. Tracfin va également surveiller les crédits à la consommation, par sécurité.

Lutter contre la fraude et le terrorisme

Le ministre des Finances, Michel Sapin, a présenté le 18 mars dernier, un plan de lutte contre le financement du terrorisme. L'une des mesures consiste à abaisser le plafond des paiements en espèces à 1000€ à compter du 1e septembre prochain, contre 3000€ à ce jour. L'objectif de ce plan est de lutter contre le blanchiment d'argent, mais aussi contre le financement du terrorisme. C'est dans ce même objectif que Tracfin, le service français dédié à cette lutte, s'est déclaré vigilant concernant les crédits à la consommation, le financement participatif et les monnaies virtuelles.

Pourquoi les crédits consommation ?

Les attentats commis en janvier 2015 en France ont notamment été financés par des crédits renouvelables. S'il est difficile, voire impossible, de surveiller chaque demande de prêt, le service Tracfin demande aux organismes de crédits de lui signaler tout soupçon sur une opération, mais aussi d'être vigilant sur l'utilisation des fonds empruntés.

Financement participatif et monnaie virtuelle

Outre les crédits à la consommation, Tracfin souligne l'importance d'être attentif aux systèmes de financement participatif proposés en ligne. Les causes soutenues peuvent en effet être illégales. Les monnaies virtuelles sont aussi surveillées de près. En un an, les déclarations de soupçons des professionnels ont augmenté de 33%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant