TQO (H) : Une équipe de France décimée aux Philippines ?

le
0
TQO (H) : Une équipe de France décimée aux Philippines ?
TQO (H) : Une équipe de France décimée aux Philippines ?

Dans l'interview accordée à l'Equipe ce lundi où il annonce son intention de disputer le TQO avec les Bleus, Tony Parker s'est aussi montré pessimiste quant à la présence de certains joueurs majeurs de l'équipe de France aux Philippines.

Nicolas Batum, Rudy Gobert, Evan Fournier, Joffrey Lauvergne et Ian Mahinmi. C’est une équipe de France qui aurait de la gueule au Tournoi de qualification olympique aux Philippines du 4 au 10 juillet prochain. Malheureusement, aucun de ces joueurs n’est assuré d’y être, si l’on en croit Tony Parker. Le meneur des Spurs a annoncé ce lundi dans l’Equipe qu’il allait bien participer au TQO, malgré la naissance de son deuxième fils prévue en juillet, mais s’est montré pessimiste sur la présence des cinq joueurs pré-cités. En effet, ils sont en fin de contrat avec leur équipe NBA, et ne pourront pas prolonger avec leur franchise ou signer ailleurs avant le 10 juillet, jour de la finale du TQO. S’ils viennent aux Philippines, la Fédération française de basket devra donc prendre en charge leur assurance, puisqu’ils seront sans club.

Batum s’en veut

« J’ai parlé pendant une heure à Dallas avec Bouna (Ndiaye) qui est un des meilleurs agents en France. Il m’a dit que ça allait très difficile pour que tous viennent. En plus, en termes d’assurance, cela va faire de très grosses sommes et je ne vois pas comment la Fédé va pouvoir tout supporter. A mon avis, ces joueurs ne seront pas tout là », a estimé Parker dans le quotidien sportif. « Je ne suis pas en position de dire que je vais participer au TQO, je ne me suis pas encore penché sur le dossier, le contrat, les assurances, cela va être un problème pas évident à gérer », a expliqué de son côté Nicolas Batum à l’AFP. Ma situation est d'autant plus difficile que si j'avais mis trois lancers francs, on n'en serait pas là ». Le joueur de Charlotte, qui pourrait prolonger chez les Hornets cet été, ou alors signer à Toronto ou aux Lakers, n’a toujours pas oublié les trois lancers-francs qu’il a manqués pendant la prolongation de la demi-finale du dernier Euro contre l’Espagne.

Une revanche en août ?

« Je n'oublierai jamais, on ne peut pas oublier un moment comme cela dans sa vie. Ce qui s'est passé, j'en fais abstraction, mais en même temps, c'est un moteur » conclut Batum. S’il avait réussi ses lancers, la France serait revenue à égalité avec l’Espagne, et aurait pu s’imposer, ce qui l’aurait non seulement qualifié pour la finale de l’Euro mais aussi pour les JO de Rio directement. Batman aura peut-être l’occasion de prendre sa revanche en août au Brésil. Mais pour cela, il faudra franchir le redoutable obstacle TQO.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant