TP Ferro demande une procédure collective sur sa dette

le
0

MADRID, 19 mars (Reuters) - TP Ferro, société concessionnaire de la ligne ferroviaire à grande vitesse entre la France et l'Espagne, a annoncé jeudi avoir engagé des négociations officielles avec ses créanciers pour éviter un dépôt de bilan. TP Ferro, détenue à 50-50 par l'espagnol ACS ACS.MC et le français Eiffage FOUG.PA , cherche depuis plusieurs mois à obtenir un accord de refinancement de prêts arrivant à échéance le 31 mars. La procedure espagnole du "pre concurso" permet aux sociétés dans cette situation de bénéficier d'un répit de trois ou quatre mois pour parvenir à un concordat avec leurs créanciers. TP Ferro n'a pas précisé le montant de la dette arrivant à échéance. ACS avait signé en 2005 un prêt de 532 millions d'euros pour financer le tronçon de 44,5 km qui relie Perpignan à Figueras en empruntant un tunnel creusé dans le massif des Pyrénées. Une tranche de 410 millions d'euros de ce prêt devait être refinancée en 2015 et prolongée de 35 ans. (Sarah White, Véronique Tison pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant