Toyota s'attend à souffrir de la vigueur du yen cette année

le , mis à jour à 11:54
0
    * Bénéfice annuel attendu en baisse après 3 ans de records 
    * La prévision de bénéfice net inférieure au consensus 
    * Toyota table sur un dollar à 105 yens contre 120 l'an 
dernier 
    * Impact de Y935 mds des changes sur le bénéfice 
d'exploitation 
 
 (Actualisé avec déclarations des dirigeants) 
    par Minami Funakoshi 
    TOKYO, 11 mai (Reuters) - Après trois années consécutives de 
records favorisés par la faiblesse du yen, Toyota Motor  7203.T  
a annoncé mercredi s'attendre pour cette année à une chute de 
35% de son bénéfice net en raison de l'appréciation de la devise 
japonaise. 
    Le premier constructeur automobile japonais a précisé 
tabler, pour l'exercice entamé le 1er avril, sur un résultat net 
de 1.500 milliards de yens (12,1 milliards d'euros) contre 2.310 
milliards sur 2015-2016, une prévision nettement inférieure au 
consensus des estimations de 28 analystes financiers, qui le 
donne à 2.250 milliards, selon Thomson Reuters I/B/E/S. 
    Cette baisse annoncée des profits devrait compliquer le 
financement des investissements du groupe dans les nouvelles 
technologies et les nouveaux modèles, alors que la concurrence 
mondiale se renforce dans des domaines tels que les véhicules 
autonomes et les énergies alternatives. 
    Toyota a précisé que ses prévisions s'appuyaient sur 
l'hypothèse d'un dollar à 105 yens en moyenne cette année, 
contre 120 l'an dernier. Les pertes de change devraient ainsi 
amputer le résultat d'exploitation de 935 milliards de yens.  
    "Les résultats financiers des dernières années ont été 
largement soutenus par les taux de change", a déclaré le PDG du 
groupe, Akio Toyoda, en présentant les comptes annuels, ajoutant 
que l'évolution du yen avait constitué un "vent favorable". 
    "Mais depuis le début de cette année, le vent a tourné", 
a-t-il poursuivi.  
     
    PAS DE "BAGUETTE MAGIQUE" CONTRE LA HAUSSE DU YEN 
    La volatilité du yen peut avoir un impact considérable sur 
les comptes de Toyota, qui a exporté près de la moitié de la 
production de ses usines japonaises l'an dernier. Chaque 
variation d'un yen de la paire dollar/yen se traduit par un 
impact de 40 milliards de yens sur le bénéfice d'exploitation.  
    Toyota n'a évoqué aucune mesure spécifique visant à contrer 
le renforcement du yen mais a assuré qu'il continuerait 
d'investir pour assurer sa croissance.  
    Il n'existe aucun "stratagème astucieux" ou "baguette 
magique" permettant de contrer les effets de change 
défavorables, a dit le vice-président exécutif Takahiko Ijichi.  
    Le bénéfice d'exploitation 2016-2017 devrait donc chuter de 
4% à 1.700 milliards de yens. Cette prévision ne prend pas en 
compte l'impact éventuel des séismes qui ont touché le sud du 
Japon le mois dernier et contraint le groupe à interrompre une 
partie de sa production.  
    Toyota, qui dû céder sa place de premier constructeur 
automobile mondial à Volkswagen au premier trimestre, prévoit 
des ventes mondiales en hausse symbolique sur l'exercice en 
cours, à 10,15 millions de véhicules contre 10,094 millions sur 
l'exercice précédent. 
    En Bourse, l'action Toyota a perdu près d'un quart de sa 
valeur depuis le début de l'année. Mercredi, elle a terminé en 
baisse de 0,76% à 5.634 yens avant l'annonce des résultats. 
    Pour compenser en partie ce repli, le groupe a annoncé un 
programme de rachats d'actions qui pourrait porter sur 500 
milliards de yens et représenter jusqu'à 3,24% du capital.  
     
 
 (avec Chang-Ran Kim; Wilfrid Exbrayat et Marc Angrand pour le 
service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant