Toyota reste prudent malgré une hausse des bénéfices

le
0
BÉNÉFICE PLUS QUE DOUBLÉ POUR TOYOTA AU 4E TRIMESTRE
BÉNÉFICE PLUS QUE DOUBLÉ POUR TOYOTA AU 4E TRIMESTRE

TOKYO (Reuters) - Toyota Motor a plus que doublé son bénéfice net au titre du quatrième trimestre clos au 31 mars, à la faveur de la baisse du yen et des fortes ventes de ses modèles Avalon et Tacoma aux Etats-Unis et anticipe une croissance de ses résultats sur l'exercice 2013-2014 commencé le 1er avril.

Le bénéfice net ressort à 313,9 milliards de yens (2,42 milliards d'euros) contre 121 milliards d'année précédente et un consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnant 258,9 milliards.

Le constructeur automobile nippon a également publié un bénéfice d'exploitation annuel de 1.320 milliards de yens (10,15 milliards d'euros) donnant une marge opérationnelle de 5,98%, alors que le consensus Thomson Reuters StarMine donnait 1.260 milliards.

Ce bénéfice annuel respecte et dépasse même l'objectif fixé il y a deux ans par le PDG Akio Toyoda, d'atteindre un bénéfice d'exploitation de 1.000 milliards de yens et une marge opérationnelle de 5%.

Depuis son arrivée à la tête du groupe en 2009, la réduction des coûts et l'amélioration de la rentabilité sont les priorités de l'entreprise.

"J'ai appris à la dure que la chose la plus importante était de continuer de croître à un rythme durable. Augmenter le volume des véhicules n'est pas synonyme de croissance, car les coûts fixes augmentent également", avait dit Akio Toyoda en mars.

Il a dit ce mercredi que l'accent serait dorénavant mis sur la productivité, afin d'améliorer la compétitivité du constructeur.

Toyota projette un bénéfice d'exploitation de 1.800 milliards de yens sur l'exercice en cours, en deçà du pic de 2.300 milliards de l'exercice qui s'était clos le 31 mars 2008. Les analystes anticipent eux un bénéfice d'exploitation de 2.000 milliards de yens, dopé par la baisse de la monnaie nippone, qui a déjà perdu 15% face au dollar depuis janvier.

La prudence du président Toyoda s'est illustrée dans le choix de ne pas construire de nouvelles usines au cours des trois prochaines années, ce qui tranche avec la stratégie du concurrent Honda Motor qui développe sa capacité de production dans le monde entier.

Malgré cela, Toyota, dont la capacité de production avoisine neuf millions de véhicules par an, est en mesure de construire plus de voitures.

En effet, le constructeur ne revient pas sur les nouveaux sites planifiés précédemment, comme en Thaïlande et en Indonésie, ou le développement des capacités de production d'usines déjà existantes, comme celle du Kentucky aux Etats-Unis.

Le constructeur automobile nippon anticipe des ventes de 9,91 millions de véhicules sur l'exercice en cours, contre 8,87 millions l'exercice précédent, et pourrait devenir le premier à avoir produit plus de 10 millions de véhicules en un an.

L'action Toyota a gagné 37% depuis le début de 2013, superformant l'indice Nikkei qui a pris 34% dans le même temps. Il a publié ses résultats après la clôture mercredi.

Yoko Kubota; Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant