Toyota prévoit un bénéfice record

le
1
LE BÉNÉFICE D'EXPLOITATION TRIMESTRIEL DE TOYOTA SUPÉRIEUR AUX ATTENTES
LE BÉNÉFICE D'EXPLOITATION TRIMESTRIEL DE TOYOTA SUPÉRIEUR AUX ATTENTES

par Yoko Kubota

TOKYO (Reuters) - Toyota a déclaré mardi que le marché automobile américain devrait poursuivre sur la voie de la reprise cette année, malgré des chiffres pour janvier ressortis en deçà des attentes, permettant au premier constructeur automobile mondial de se montrer plutôt optimiste pour ses perspectives.

Le groupe japonais a, sans surprise, relevé sa prévision de bénéfice opérationnel pour l'ensemble de l'exercice 2013-2014, précisant désormais attendre un chiffre de 2.400 milliards de yens (17,6 milliards d'euros), ce qui serait un nouveau record par rapport aux 2.270 milliards atteint avant la crise financière de 2007-2009.

Toyota, qui tablait auparavant sur 2.200 milliards, se rapproche ainsi du consensus de 23 analystes financiers, qui anticipent en moyenne 2.440 milliards de yens.

Selon le constructeur, il devrait se vendre quelque 16 millions de véhicules neufs aux Etats-Unis en 2014, contre 15,58 millions l'année dernière.

Quatre des cinq premiers constructeurs automobiles présents sur le sol américain ont imputé à des conditions climatiques extrêmes des ventes moins bonnes que prévu en janvier et les analystes et les professionnels anticipent un rebond en février et en mars.

Au vu des incertitudes dans les pays émergents, où Toyota écoule 45% de ses voitures, certains experts estiment que le constructeur a tout intérêt à tirer parti de la bonne tenue du marché américain.

"Comme il existe des risques baissiers dans les marchés émergents regroupés sous l'expression les "cinq fragiles", dont l'Indonésie et le Brésil, les ventes de Toyota dans les pays développés vont prendre une importance croissante pour le maintien de sa rentabilité", a déclaré Takumi Hoshi, analyste chez Toyo Securities.

Toyota vend 30% de ses voitures en Amérique du Nord, région qui contribue à hauteur de 15% de son résultat opérationnel.

PAS DE NOUVELLES USINES

Pour les trois mois à fin décembre, la société a dégagé un bénéfice d'exploitation de 600,5 milliards de yens, chiffre multiplié par près de cinq par rapport au troisième trimestre 2012-2013. Le consensus des analystes financiers était de 575,9 milliards.

Les résultats de Toyota sont notamment dopés par la faiblesse du yen sur l'année écoulée, évolution qui favorise les exportations.

En visant un nouveau bénéfice record, Toyota semble ainsi tourner la page d'une période très agitée : en plus du choc qu'avait constitué pour tout le monde la crise financière précipitée par la chute de Lehman Brothers, Toyota a, comme ses pairs japonais, été frappé ces dernières années par des catastrophes naturelles au Japon et en Thaïlande.

La marque avait en outre dû consentir il y a quelques années à un rappel massif de voitures en Amérique du Nord, ce qui avait porté un rude coup à sa réputation.

Malgré la forte hausse de ses bénéfices, Toyota s'en tient à sa ligne de conduite de ne pas investir dans de nouveaux sites de production au cours des trois prochaines années.

"Nous pensons qu'il est important de ne pas être balloté au gré des conditions au jour le jour (...) il faut penser à ce que nous devons faire maintenant afin de croître de manière durable sur le moyen et long terme", a déclaré Takuo Sasaki, directeur général du groupe.

Benoît Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le mardi 4 fév 2014 à 14:32

    À la pointe du combat pour la sauvegarde de la planète...!