Toyota prévoit des résultats en baisse en 2014-2015

le
0
TOYOTA PRÉVOIT DES RÉSULTATS EN BAISSE POUR 2014-2015
TOYOTA PRÉVOIT DES RÉSULTATS EN BAISSE POUR 2014-2015

par Yoko Kubota

TOKYO (Reuters) - Toyota, premier constructeur automobile mondial, a dit jeudi s'attendre à voir ses bénéfices décliner sur l'exercice 2014-2015 en raison notamment du ralentissement prévisible de la baisse du yen.

La forte dépréciation du yen a donné un sérieux coup de pouce à l'exportation aux constructeurs japonais au cours des 18 derniers mois mais le phénomène s'atténue.

Toyota, connu pour la prudence de ses prévisions, s'attend à voir son bénéfice net chuter de 2,4% sur l'exercice à venir à 1.780 milliards de yens (12,57 milliards d'euros), soit nettement moins que les 2.030 milliards de yens attendus selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

L'exercice qui s'ouvre contrasterait ainsi fortement avec le précédent, marqué par un bénéfice net presque doublé, à 1.820 milliards de yen, en raison principalement d'un bond des exportations.

Ces prévisions peu optimistes prennent en compte, outre les effets de change, le rétrécissement du marché japonais en raison d'une hausse de la TVA entrée en vigueur le 1er avril, a expliqué le président de Toyota, Akio Toyoda, lors d'une conférence de presse.

Le constructeur s'attend à des ventes stables au cours de l'exercice 2014-2015 à 9,1 millions de véhicules après en avoir commercialisé 9,116 millions lors de l'exercice achevé le 31 mars. Il prévoit de vendre 2,21 millions de voitures sur le seul marché japonais pendant le même période, soit une baisse de 6% par rapport à l'exercice précédent.

ACCALMIE

Très favorables l'année écoulée, le dollar ayant pris près de 30% face au yen, les effets de change pourraient s'inverser pour l'année à venir et amputer le bénéfice d'exploitation de 95 milliards de yens, selon les projections de Toyota, qui s'attend à voir son bénéfice d'exploitation n'augmenter que marginalement, de 0,3% à 2.300 milliards de yens.

Akio Toyoda, dont l'entreprise a traversé bien des tempêtes avec notamment un rappel massif de véhicules en 2010, les effets du tsunami de 2011 et le boycott des produits japonais par les consommateurs chinois en raison d'une dispute territoriale fin 2012, a parlé d'une "accalmie" pour Toyota.

"La croissance à long terme est notre objectif principal et il est essentiel que cette accalmie puisse conduire à une nouvelle croissance à l'avenir", a-t-il dit.

Les chiffres annoncés par Toyota ont été accueillis sans grand enthousiasme par les investisseurs.

"Dans leurs prévisions de ventes, ils sont relativement optimistes pour le marché nord-américain avec un objectif de croissance sur un marché où la concurrence est rude", a commenté Yoshihiro Okumura, responsable du département recherche chez Chibagin Asset Management.

"Les prévisions en baisse pour le Japon prennent certainement en compte l'impact de la hausse de la TVA mais il n'y a rien de neuf là-dedans qui puisse donner envie d'acheter des actions", a-t-il ajouté.

(Nicolas Delame et Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant