Toyota envisage d'augmenter sa production en Chine

le
1
TOYOTA VEUT SE RENFORCER EN CHINE
TOYOTA VEUT SE RENFORCER EN CHINE

PEKIN (Reuters) - Toyota envisage d'accroître ses capacités de production en Chine pour refaire son retard sur ses principaux concurrents sur le premier marché mondial, a annoncé lundi un haut responsable du groupe japonais.

Le deuxième constructeur mondial ambitionne de doubler ses ventes en Chine à deux millions de véhicules, un chiffre présenté par le directeur de sa filiale chinoise, Hiroji Onishi, comme le "minimum" pour rester à hauteur des leaders du marché

Volkswagen et General Motors. Il n'a pas fourni d'échéancier pour atteindre cet objectif.

"Nos volumes ont certes augmenté mais notre part de marché n'est plus que la moitié de ce qu'elle était avant la poussée des ventes des constructeurs américains et européens", a-t-il déclaré au Salon automobile de Pékin.

"Notre sentiment est donc qu'il faut faire quelque chose".

Les coentreprises de Toyota avec China FAW Group et Guangzhou Automobile Group ont actuellement une capacité de production annuelle d'un million de véhicules.

Hiroji Onishi a évoqué la possibilité d'un accroissement des capacités des usines existantes, comme celles de Changchun ou de Chengdu, mais n'a pas fourni d'estimation de coût.

Toyota prévoit de lancer une quinzaine de nouveaux modèles en Chine d'ici la fin 2017 et va aussi proposer à partir de l'an prochain des versions hybrides de ses berlines Corolla.

Le constructeur japonais souhaite que les modèles hybrides représentent environ 20% de ses ventes de la gamme Corolla à l'avenir, a dit Hiroji Onishi. Il s'est vendu quelque 150.000 exemplaires de Corolla en Chine l'an dernier.

Pour cette année, Toyota entend vendre au moins 1,1 million de véhicules en Chine, ce qui représenterait une augmentation de 20%.

(Yoko Kubota et Norihiko Shirouzu, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • d.e.s.t. le lundi 21 avr 2014 à 13:49

    Mauvaise nouvelle pour Peugeot, car sur le plan qualité-fiabilité,il a encore des progrès à faire pour rejoindre les Japonais!