Toyota aussi déserte l'Australie

le
0

Le premier constructeur mondial a annoncé lundi sa décision de ne plus produire de voitures en Australie. Le groupe japonais imite Ford et GM car l'île-continent n'est plus rentable.

La nouvelle frontière australienne vient de tomber. Longtemps considérée comme un eldorado automobile, l'Australie est désormais un champs de bataille commercial où s'affrontent les plus grands constructeurs mondiaux. La guerre des prix sur ce marché étroit a amené GM, Ford et maintenant Toyota à prendre la même décision: baisser le rideau de fer de leurs usines.

D'ici 2017, Toyota fermera donc son site de Melbourne (dans l'État de Victoria, dans le sud-est). «Nous espérions pouvoir continuer de produire en Australie, et Toyota et sa main-d'œuvre locale ont fait tous les efforts», a déclaré le PDG du groupe japonais, Akio Toyoda dans un communiqué. Comme pour ses concurrents américains, le coût de la main d'œuvre plus chère de 30% qu'aux États-Unis et la force du d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant