Toyota a vendu plus d'un million de voitures hybrides en 2012, une première

le
0
Record de ventes de voitures hybrides pour Toyota l'an dernier. YOSHIKATSU TSUNO / AFP FILES / AFP
Record de ventes de voitures hybrides pour Toyota l'an dernier. YOSHIKATSU TSUNO / AFP FILES / AFP

(AFP) - Le premier constructeur d'automobiles mondial, Toyota, a annoncé mercredi avoir vendu plus d'un million de voitures hybrides lors de la seule année 2012, un but qu'il atteint pour la première fois.

Le groupe japonais a expliqué avoir écoulé 1,219 million de véhicules hybrides (à essence et électricité), en partie grâce au succès mondial confirmé de sa gamme vedette Prius et à la réussite au Japon de sa nouvelle venue, l'Aqua ("Prius c" en Amérique du Nord).

Il a précisé que les véhicules hybrides avaient représenté 14% de ses ventes d'automobiles dans le monde en 2012, une proportion qui a atteint 40% sur le marché japonais où ces voitures se sont peu à peu imposées et ont bénéficié de subventions publiques à l'achat.

Les modèles hybrides disposent d'un moteur classique à essence mais embarquent, en plus, un autre moteur, électrique, alimenté par une batterie qui se recharge lorsque le véhicule roule, freine ou descend une côte. Le tout permet réduire sa consommation d'essence.

Un porte-parole de Toyota a précisé à l'AFP que le constructeur visait la vente de 1,25 million de véhicules hybrides en 2013.

"Notre objectif était de dépasser le million d'unité par an. Maintenant que nous y sommes parvenus, nous souhaitons rester au-dessus à l'avenir", a-t-il déclaré, ajoutant que Toyota prévoyait de lancer 18 nouveaux modèles hybrides d'ici à décembre 2015.

Depuis la sortie en 1997 du premier modèle de ce type destiné au marché mondial, la Prius, Toyota a écoulé au total 5,125 millions de véhicules hybrides dont il a commercialisé 21 modèles dans quelque 80 pays.

"Nous avons développé notre premier modèle hybride en partant de zéro", a rappelé un vice-président de Toyota, Takeshi Uchiyamada, le chef du projet Prius à l'origine.

L'utilisation des hybrides de Toyota a généré une émission de dioxyde de carbone (CO2) inférieure de 34 millions de tonnes à celle qu'auraient produite des voitures à essence classique de même gabarit, et permis une économie de 12 milliards de litre d'essence, a affirmé le groupe basé dans la région de Nagoya (centre du Japon).

Le CO2 est l'un des principaux gaz à effet de serre jugés responsables du réchauffement climatique.

Pionnier de la technologie hybride, Toyota mise depuis longtemps sur ces modèles, plus facilement commercialisables dans l'immédiat que les véhicules électriques, en partie parce que les modèles électriques nécessitent des infrastructures de recharge actuellement peu développées.

Les constructeurs concurrents, comme l'alliance franco-nippone Renault-Nissan, ont à l'inverse davantage parié sur les voitures électriques, avec un succès pour l'instant mitigé.

pn/kap/jh

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant