«Toutes les grandes villes du monde produisent ces désordres»

le
0
INTERVIEW - Sociologue, professeur à la London School of Economics, Tony Travers revient sur les émeutes de Tottenham.

LE FIGARO.- Les violences ont démarré à Tottenham, là où un policier avait été lynché en 1985 après la mort d'une femme noire de 49 ans, cela ne peut être une coïncidence ?

Tony TRAVERS. - Il y a un passé sans aucun doute. La marche de samedi (pour réclamer justice après la mort de Mark Duggan NDLR) a eu lieu à Broadwater Farm, là où les troubles ont commencé dans les années 1980. Mais les choses ont vraiment changé depuis, les autorités locales et la police ont fait beaucoup d'efforts pour améliorer leurs relations avec la population locale, et celles-ci sont bien meilleures aujourd'hui.

Qu'est-ce que ces événements nous apprennent de la société britannique ?

À Londres aujourd'hui, comme il y a plusieurs centaines d'années, il y a des moments de désordres civils et occasionnellement des émeutes. Mais toutes les grandes villes du monde produisent ces mêmes désordres. On ne peut pas dire que la population originaire des Caraïbes soit responsable

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant