Tout savoir sur les détecteurs de fumée

le
1
Tout savoir sur les détecteurs de fumée
Tout savoir sur les détecteurs de fumée

Quand vous aurez fini de lire cet article, au moins un incendie se sera déclaré quelque part en France. Par chance, les sinistrés ne devraient pas y perdre leur vie. Vous tenez ce journal entre vos mains en journée, et la majorité des feux mortels a lieu la nuit. « Quand on dort, c'est un bruit qui réveille, ce qui veut dire que les flammes sont en train de faire des dégâts, avec un bout de mur qui tombe, par exemple. Or, dans huit cas sur dix, c'est la fumée qui tue, avant la chaleur », explique Eric Faure, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France.

Une sonnerie stridente à 85 décibels. Obligatoire dans tous les foyers à partir du 8mars, soit dans dix jours, voilà ce qui devrait tirer de leur sommeil les dormeurs en danger. Les détecteurs de fumée, savamment appelés Daaf (détecteur autonome avertisseur de fumée), ont fait chuter le nombre des décès de moitié en Grande- Bretagne où ils sont déjà obligatoires. En France, « quand on sait que le nombre de morts a doublé en vingt ans, on ne peut évidemment pas rester inactifs », a estimé le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Un court-circuit électrique, une multiprise surchargée qui fond sur la moquette, un rideau qui frôle la lampe de l'abat-jour et l'enflamme... « Les causes sont multiples et arrivent dans tous types d'appartement », insiste Eric Faure. Le bon sens, souffler sur une bougie ou écraser son mégot de cigarette ne préserve pas des drames.

« Malheureusement, on arrive régulièrement pour découvrir des corps carbonisés », constate Eric Faure. Les fumées se propageant vers le haut, dans les maisons, ce sont souvent les plus petits de la famille, dormant traditionnellement à l'étage, qui étouffent en premier.

Avec 10 000 personnes blessées par an dans un incendie, rares sont ceux qui s'en tirent avec une simple frayeur. Les brûlures sur la peau et surtout les pertes de capacités respiratoires, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1381832 le mercredi 25 fév 2015 à 10:21

    ras le bol de ces fadaises rapportées par des journalistes à la solde de fabricants de détecteurs de fumée! aujourd'hui, il y a bien plus d'accident causé par des tuyaux de gaz défectueux ou des installations électriques non conformes ; mais on a trouvé la solution et imposer l'installation de détecteurs dans 20 millions de logement: ça fait des sous pour les fabricants....mais ça ne changera rien aux statistiques ....