Tout savoir sur la fiscalité du PEA et du PEA-PME

le
1
Caractéristiques

Tout contribuable vivant en France peut ouvrir un PEA et un PEA-PME. En revanche, vos enfants mineurs ou majeurs rattachés, et les personnes invalides vivant sous votre toit ne peuvent pas en ouvrir un. Le plafond des versements est de 150.000 euros sur le PEA et de 75.000 euros sur le PEA-PME. À noter : si vous quittez la France pour vivre à l’étranger, vous n’êtes plus dans l’obligation de clôturer votre PEA.

Fiscalité sur les retraits

Pour profiter pleinement des avantages du PEA, il faut s’inscrire dans la durée et le conserver au minimum cinq ans. En fait, il convient de distinguer quatre périodes. Avant deux ans, tout retrait, même partiel, entraîne la clôture du plan. Les plus-values dégagées depuis l’origine sont alors imposées au taux forfaitaire de 22,5% (38% avec les prélèvements sociaux). Entre deux et cinq ans, tout retrait déclenche également la fermeture du plan. Mais les plus-values, dans ce cas, sont taxables au taux de 19% (34,5% avec les prélèvements sociaux).

Entre cinq et huit ans, tout retrait provoque la clôture du plan, mais l’exonération des plus-values et dividendes est acquise. Seules les contributions sociales sont applicables.

Après huit ans, les retraits même partiels n’entraînent plus la clôture du plan, mais tout versement ultérieur est prohibé. Après huit ans, vous pouvez aussi demander la transformation du PEA en une rente

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7361806 il y a 24 heures

    Belle trouvaille alors que le PEA offre beaucoup plus de possibilités ! Mais qui souhaite investir en bourse avec le matraquage fiscal et social actuel.....+570.000chomeurs en 4ans et demi !