Tout savoir sur l'assurance expatriation

le
0

En partant vivre dans un pays étranger, vous perdez vos droits au système de santé français. Vous dépendez alors du régime du pays dans lequel vous vivez. Selon le pays, les dépenses de santé peuvent être importantes. C'est pourquoi, en tant qu'expatrié, il est nettement préférable de souscrire à une assurance spécifique.

Assurance expatriation
Assurance expatriation

Conditions d'expatriation

A partir de 3 mois passés à l'étranger, vous ne pouvez plus bénéficier de la Sécurité Sociale française, sauf s'il s'agit d'un détachement à l'étranger par votre employeur.
Sachez que vous serez considéré comme expatrié si vous vous trouvez dans l'une des situations suivantes :

  • - vous êtes recruté par une entreprise étrangère pour travailler à l'étranger ;
  • - vous conservez votre employeur mais il vous envoie travailler à l'étranger pour une durée limitée et n'a pas choisi le régime du détachement ;
  • - vous étiez détaché par votre employeur mais la durée maximale de votre détachement est atteinte ;
  • - vous avez emménagé à l'étranger.

Assurance expatrié au 1er euro

Comme son nom l'indique, l'assurance expatriation « au 1er euro » se caractérise par une prise en charge de l'assuré dès le 1er euro dépensé en frais de santé.
Souscrire à une assurance santé au 1er euro revient à souscrire à une assurance qui joue à la fois le rôle de Sécurité Sociale (régime obligatoire) et de mutuelle santé. L'assurance au 1er euro présente de nombreux avantages comme l'avance des frais d'hospitalisation ou le libre choix du médecin. Elle propose également des garanties non incluses dans la couverture proposée par la Caisse des Français à l'Etranger. En cas de problème de santé conséquent, cela peut-être un véritable soulagement.

Assurance en complément de la CFE

La Caisse des Français à l'Etranger permet de continuer à bénéficier des mêmes garanties que la Sécurité Sociale française.
Les remboursements sont calculés selon le même barème que la Sécurité Sociale française. De ce fait, certains remboursements peuvent rapidement s'avérer insuffisants si l'on se fait soigner dans un pays où les soins médicaux ont un coût élevé, comme par exemple les États-Unis, le Canada ou le Japon. Tout comme en France avec la Mutuelle santé, il est donc conseillé de souscrire une assurance complémentaire à la CFE qui permet d'éviter les restes à charge trop importants.
De même, la couverture proposée par la CFE n'inclut pas certaines garanties telles que le rapatriement ou le transport du corps en cas de décès ou encore la responsabilité civile. Ces garanties peuvent également être souscrites auprès d'une assurance complémentaire.

Trucs et astuces

Sachez que si vous choisissez l'affiliation à la CFE, vous serez couvert aussi bien à l'étranger que lors de vos retours en France. Cela peut représenter un avantage non négligeable si vous devez revenir régulièrement pour voir de la famille ou pour gérer certaines affaires.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant