Tout pour croire au succès des Bleus

le
0
Tout pour croire au succès des Bleus
Tout pour croire au succès des Bleus

L'ALLEMAGNE a beau être championne du monde et favorite face à la France jeudi à Marseille en demi-finale de l'Euro, les Bleus peuvent objectivement renverser la Mannschaft. Décryptage en cinq points. Une attaque de feu La France domine actuellement le classement des attaques dans le tournoi avec 11 buts, devant le Pays de Galles (10 réalisations). Elle possède avec Antoine Griezmann le meilleur avant-centre de l'Euro, de plus en plus candidat au Ballon d'or si les Bleus poursuivent l'aventure. Toute la ligne offensive française est dangereuse, de Payet (3 buts, 2 passes décisives) à Giroud (3 et 2) en passant évidemment par Grizou (4 et 2). Ce potentiel-là, aucun membre du dernier carré ne l'a. Le trio va se frotter à une défense ultra-efficace (un but encaissé, sur pénalty), avec un gardien exceptionnel. C'est un problème, mais le trident Tricolore arrive en forme. Payet garde sa capacité à débloquer une partie grâce à ses frappes lointaines. Giroud est dans une telle confiance que son niveau augmente mécaniquement et Griezmann a le profil pour gêner les grands défenseurs allemands, comme il l'a démontré face au Bayern Munich avec l'Atlético de Madrid en Ligue des champions. Le Mâconnais est au bord du statut de joueur de classe mondiale, ce cénacle fermé qui loge les Messi, CR7, Bale, Buffon... Cette attaque, c'est d'abord ce que redoutent les Allemands à les écouter ou à les lire. Un Marseille en fusion C'est la ville française qui vit le plus pour le football. Cela tombe bien : le public aura un rôle essentiel voire décisif jeudi. La folie du Vélodrome peut susciter ou déclencher des comportements inouïs, permettre aux joueurs de trouver des ressorts insoupçonnés. En 1984, en demi-finale contre le Portugal, c'est le stade qui a porté Jean Tigana, auteur de la chevauchée du siècle pour servir en retrait Michel Platini auteur du but de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant