Tout n'est pas si noir

le
0

Frédéric Gouaillard Le match nul concédé face à Arsenal (1-1) mardi soir lors de la première journée de la Ligue des champions n'est pas un bon résultat, surtout à domicile et contre une pâle équipe londonienne. Mais dans le contenu, ce match recèle des points positifs et Unai Emery a prouvé qu'il pouvait opérer des choix pertinents. Décryptage. Un projet de jeu plus lisible et efficient Jusqu'ici, il était difficile de déterminer la ligne directrice du jeu parisien. A part lors du Trophée des champions face à Lyon (4-1), le PSG avait souvent tâtonné offrant le spectacle d'une équipe sans boussole. Mardi, enfin, les quarante-cinq premières minutes ont livré le spectacle d'une formation capable de presser haut son adversaire et de se projeter rapidement sur le but adverse. Dans cet exercice, le rôle de Cavani, régulièrement à l'initiative du pressing, a été déterminant, mais c'est toute une équipe qui s'est mise au diapason de la méthode Emery. Evidemment, Paris n'a pas réussi à maintenir la même dynamique après la pause, mais cela n'a pas empêché les attaquants de se montrer encore dangereux même si l'étreinte était moins forte. Des occasions à la pelle C'est la grande satisfaction, mais aussi le plus gros regret de cette soirée qui avait tout pour se transformer en une immense fête. En plus du but ultrarapide de Cavani, le PSG s'est créé sur l'ensemble de la rencontre pas moins de sept occasions franches (quatre pour Cavani, deux pour Di Maria, et une pour Rabiot). Et c'est volontairement que nous ne recensons pas la tête ratée d'un cheveu par Marquinhos sur corner, dans les arrêts de jeu, ou le face-à-face perdu d'Aurier en seconde période. Le pressing et les déplacements ont mis au supplice la défense des Gunners. En tout et pour tout, l'équipe de la capitale a tiré 14 fois, ce qui prouve son activité offensive, mais n'a cadré que ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant