« Tout marcheur se sent passionnéme nt vivant »

le
0
INTERVIEW - David Le Breton, professeur de sociologie à l'université de Strasbourg, vient de publier Marcher. Éloge des chemins et de la lenteur (éd. Métailié) et a codirigé l'ouvrage Marcher pour s'en sortir (Ed. Erès).

LE FIGARO. - Le succès des livres de Jean-Christophe Ruffin * et Jean-Paul Kauffmann **, récits de voyage à pied, la décision médiatisée du chercheur Axel Kahn de partir marcher pendant trois mois en solitaire... De nombreux faits montrent que le «peuple des marcheurs» ne cesse de s'étendre. Comment expliquez-vous cette évolution?

Pour David Le Breton, la marche nous ramène à la simplicité de notre condition de bipède, à «hauteur d'homme».
Pour David Le Breton, la marche nous ramène à la simpli...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant