"Tout le peuple juventino a apporté sa contribution à cette promotion"

le
0
"Tout le peuple juventino a apporté sa contribution à cette promotion"
"Tout le peuple juventino a apporté sa contribution à cette promotion"

Buffon, Del Piero, Nedvěd, Trezeguet ou encore Camoranesi restèrent au chevet de la Juve en Serie B. Ce fut aussi le cas d'autres joueurs tel Alessandro Birindelli, fidèle arrière droit qui revient sur cette saison si particulière dix ans jour pour jour après le premier match face à Rimini.

Comment s'est passé le premier jour de la mise au vert ?
La situation était surréaliste. Ceux qui étaient restés voulaient aussi donner de la voix pour aider le club à conserver ce qu'il avait obtenu sur le terrain. Nous n'étions pas encore résignés à l'idée de descendre, il n'y avait jusqu'alors que des rumeurs, le verdict est tombé seulement quelques jours plus tard.

Les anciens ont-il fait un genre de pacte ?
Ne pas s'en aller était déjà un geste très significatif, il n'y avait pas besoin de grands discours avec ce groupe, un regard et quelques mots suffisaient pour se comprendre. On a eu également la chance d'avoir ces jeunes qui ont apporté leur contribution, tels Marchisio, Giovinco ou De Ceglie. On devait affronter un championnat difficile, très long, rien ne disait que la Juve pouvait l'emporter facilement.

« Disons que notre objectif intermédiaire était d'être avec les premiers à la pause hivernale. »

Quel fut l'apport de Didier Deschamps ?
On ne pouvait pas avoir un meilleur entraîneur que lui dans cette situation, c'est quelqu'un de très réfléchi, qui fait bien vivre le groupe et responsabilise énormément. Il a parlé au groupe historique, nous disant que tout seul, il ne pouvait pas faire grand-chose, qu'il fallait rester unis dans les difficultés, que l'équipe serait compétitive, sinon il serait le premier à s'en aller.

Réussissiez-vous à suivre l'actualité judiciaire ?
On a mis ça de côté, on devait se concentrer sur l'entraînement, le championnat, la préparation. Le club nous payait pour jouer au football et pas pour faire les avocats. D'ailleurs, il y a eu trop d'avocats qui ont voulu s'exprimer et cela a créé trop de confusion.


La pénalité sera finalement de neuf points, mais vous démarrez le championnat à -17…
On ne regardait pas le classement, il fallait affronter match après match et réduire l'écart le plus rapidement possible.…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant