Tout ce qu'Exane voudrait savoir de L'Oréal

le
0

(lerevenu.com) - 1. Ces dernières années, la croissance des ventes à structure comparable a toujours été plus élevée au premier semestre qu'au second. Y a-t-il, dans votre organisation, une gestion particulière pour l'expliquer, par exemple, l'habitude des dirigeants à lever le pied au second semestre ?

2. Combien perdez-vous de parts de marchés dans les pays émergents pour les produits grand public ?

3. Etes-vous satisfaits d'une croissance comparable des ventes de 8,1% dans les marchés émergents ?

4. D'après certaines remarques des dirigeants et des membres du conseil d'administration, on pourrait en déduire qu'une prise de contrôle de L'Oréal par Nestlé ne serait pas la bienvenue. Est-ce que des commentaires du président de Nestlé vous font penser qu'il préfèrerait lancer une offre publique d'achat [plutôt que céder sa participation de 29,6%] ? Pourquoi ne rachetez-vous pas vos propres actions ? Est-ce parce que cela vous ennuierait que, de ce fait, la part de Nestlé au capital de L'Oréal remonterait ?

5. Quand le groupe sera-t-il capable de revenir à une croissance comparable de ses ventes dans une fourchette de 6 à 8% ?

6. Comment pourrez-vous reproduire en 2013 la sur-performance de 2012 en Amérique du Nord ?

7. Si la croissance se normalise en Amérique du Nord, quelle zone prendra le relais ?

8. Les ventes de L'Oréal progressent certes plus que le marché mondial de la cosmétique, mais pourquoi cet écart n'est-il pas plus élevé ?

9. De combien pensez-vous pouvoir faire croître les marges en 2012 et au-delà ? Est-ce que la progression de la marge est importante pour vous ?

10. Comment ferez-vous pour gagner des parts de marchés sur la vente directe, en Amérique latine ?

11. Le « rajeunissement » d'Unilever ne vous empêche-t-il pas de dormir, ces derniers temps ?

12. Quelles opportunités de croissance externe observez-vous en ce moment ?

13. Est-ce que la division coiffure professionnelle continuera d'afficher une faible croissance en 2013 ?

14. Pourquoi vous montrez-vous plus optimiste qu'Estée Lauder sur les perspectives du marché mondial de la cosmétique ?

15. Etes-vous inquiet pour le marché français de la cosmétique en 2013 ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant