Toussaint : une appli pour fleurir une tombe à distance

le
0
L'application En sa mémoire se targue de pouvoir fleurir les tombes de 43 000 cimetières au total. Une photo est envoyée pour montrer au client le service accompli. 
L'application En sa mémoire se targue de pouvoir fleurir les tombes de 43 000 cimetières au total. Une photo est envoyée pour montrer au client le service accompli. 

« J'irai fleurir les tombes de vos proches. » Ce pourrait constituer le slogan de la start-up française, En sa mémoire, fondée en 2008 par Yann Lepage et Flavien Jourdain, qui se veut « en marge du business de la mort », mais revendique le statut de n° 1 en France de l'entretien et du fleurissement des sépultures. La société vient de lancer son application pour smartphones et tablettes, qui s'adresse aux familles dans l'incapacité de se rendre elles-mêmes au cimetière où reposent les leurs.

Écolo et made in France

L'application a été lancée il y a quelques jours afin d'être opérationnelle pour la Toussaint, fêtée ce mardi 1er novembre en France. S'il est d'usage en ce jour férié d'aller déposer un bouquet de chrysanthèmes sur les sépultures des siens, cela peut-être compliqué en cas d'éloignement géographique ou de mobilité réduite. Ce sont ces obstacles que se proposent de contourner les équipes de la start-up funéraire « formées aux méthodes, qualifiées et spécialisées dans l'entretien des tombes ». Ils se présentent comme des spécialistes du pomponnage de pierre tombale ou « jardiniers du souvenir » et se targuent de couvrir 43 000 cimetières sur l'ensemble des territoires français (à l'exception de la Corse), belge (francophone) et luxembourgeois et revendiquent 8 000 interventions par an.

L'entreprise, qui promet un fleurissement « écolo et 100 % français »,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant