«Tous politiques» : Jean-Luc Mélenchon veut être «plus fédérateur»

le
0

«Tous politiques» : Jean-Luc Mélenchon veut être «plus fédérateur»
«Tous politiques» : Jean-Luc Mélenchon veut être «plus fédérateur»

Jean-Luc Mélenchon, président du Front de gauche, était l'invité ce dimanche de l'émission «Tous politiques», avec France Inter, «Le Parisien» - «Aujourd'hui en France» et France 24.  Un mois après le mauvais score du Front de gauche aux européennes (6,6 %), et alors que sa formation est toujours empêtrée dans de profondes querelles entre ses deux composantes, le Parti communiste et le Parti de gauche, l'eurodéputé a estimé qu'il devait adopter une position plus «fédératrice» dans son camp, une première. 

 

L'ancien candidat à la présidentielle, qui selon un sondage BVA pour iTélé et Le Parisien/Aujourd'hui en France est considéré comme la personnalité qui incarne le mieux  les valeurs de la gauche (29% des sondés), a en revanche vivement critiqué la majorité socialiste, accusant régulièrement Manuel Valls de «politique de la bidouille» dans la forme, et de «tuer la gauche» dans le fond.

 

Soutenant les grévistes de la SNCF tout comme les intermittents, Jean-Luc Mélenchon a également livré son analyse sur tous les dossiers chauds du moment :  Alstom, Ecotaxe, redécoupage territorial... 

 

Echecs électoraux : «Je dois être plus fédérateur»

 

Revenant sur son émotion au soir des élections européennes, remportées par le FN, Jean-Luc Mélenchon a avoué avoir été «suffoqué par la violence du résultat et par l'image donnée de mon pays ». «Le FG est la seule force de gauche à ne pas avoir reculé mais il n'y a pas de quoi pavoiser » a-t-il noté, avant d'expliquer le résultat par l' « immensité de l'abstention ». Plus tard dans l'interview, le politicien a également attribué son faible score aux élections municipales et aux européennes à une certaine  «marginalisation médiatique », avant de reconnaître à « Madame le Pen » un « certain talent pour s'emparer des thèmes du Front de gauche». «Elle a réussi à mobiliser 4 des 6 millions d'électeurs qui avaient ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Frondeurs : Valls en a assez qu'on critique Hollande

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant