Tous les sous-marins seront construits en Australie, dit Valls

le
5
    CANBERRA, 2 mai (Reuters) - Le Premier ministre français 
Manuel Valls a rassuré lundi les Australiens lors d'un 
déplacement impromptu à Canberra sur le fait que les 12 nouveaux 
sous-marins australiens pour lesquels le constructeur naval 
français DCNS est en négociations exclusives seraient bien 
construits en Australie. 
    Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull avait 
déclaré fin avril que les nouveaux bâtiments destinés à 
remplacer des sous-marins australiens de la classe Collins 
seraient construits dans l'Etat d'Australie méridionale, un 
point crucial pour les autorités avant des élections 
législatives anticipées le 2 juillet. 
    Les propos tenus la semaine dernière par Hervé Guillou, le 
PDG de DCNS, selon lesquels le contrat en négociations créerait 
dans les 4.000 emplois en France, ont toutefois suscité un 
certain trouble en Australie, où il a été dit que les 
sous-marins seraient construits sur place. 
    Manuel Valls a déclaré qu'il superviserait personnellement 
l'élaboration du contrat entre DCNS et l'Australie au cours des 
mois à venir. 
    "Nous souhaiterions conclure ce contrat dès que possible", 
a-t-il dit à la presse lundi après avoir été reçu par Malcolm 
Turnbull. 
    Le Premier ministre français, qui effectue une tournée dans 
le Pacifique Sud, a assuré que la France tiendrait l'ensemble de 
ses engagements. Le choix a été que les 12 sous-marins soient 
construits en Australie et cela a formé la base de l'accord, 
a-t-il dit aux journalistes à Canberra. 
    Ces négociations exclusives en vue d'un contrat évalué à 50 
milliards de dollars australiens (34 milliards d'euros) pour la 
construction et la maintenance des 12 submersibles marquent une 
nouvelle victoire française à l'export dans la défense, un an 
après les deux premiers contrats à l'étranger du Rafale de 
Dassault Aviation  AVMD.PA , avec des commandes en Egypte et au 
Qatar.   
 
 (Jane Wardell; Eric Faye pour le service français, édité par 
Véronique Tison) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 il y a 7 mois

    Résumons. Il n'y a pas de contrat d'achat mais un accord de négociations exclusives. Pas de commande signée. Coût total des sous-marins 32 Mds€, dont -en principe- 12 pour la France. Sur une cinquantaine d'années = en moyenne 240 millions par an. Mieux vaut l'avoir en France qu'ailleurs, mais où est le contrat du siècle? Comparez au déficit commercial de la France: 46 Mds€ en 2015.

  • miez1804 il y a 7 mois

    Encore un coup de comm facile, et de l'enfumage des soces! BRAVO

  • charleco il y a 7 mois

    Les Français seront tenus au secret des logiciels de l'armement. Beau partenariat.

  • charleco il y a 7 mois

    On ne voit plus très ce qu'il restera à la France puisque l'armement sera produit par les USA.

  • M2687570 il y a 7 mois

    Même construits la bas, cela fait du boulot ici.