Tous les soldats israéliens ont quitté la bande de Gaza

le
3
Tous les soldats israéliens ont quitté la bande de Gaza
Tous les soldats israéliens ont quitté la bande de Gaza

Au 29e jour de son offensive, l'armée israélienne a annoncé ce mardi son retrait total de la bande Gaza, dès l'entrée en vigueur du cessez-le-feu acté la veille avec le Hamas, le groupe islamiste qui contrôle l'enclave palestinienne. La trêve, qui doit normalement durer trois jours, devrait permettre aux civils de s'extirper de leurs fragiles refuges, notamment les 90 écoles aménagées par l'UNRWA, l'Agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens. Le répit devrait également permettre d'enterrer les dernières victimes de ce conflit extrêmement meurtrier. Du côté de la bande de Gaza, le bilan des morts s'élève à plus de 1850 Palestiniens. Côté israéliens, 64 soldats ont perdu la vie, auxquels s'ajoutent 4 civils.

Face à ce funeste bilan, la communauté internationale commençait lundi à parler de «crimes de guerre» et d'en accuser plus ou moins directement Israël, tout en rappelant son droit à se défendre. Ce mardi, tout en se félicitant de cette trêve annoncée, la Maison Blanche a souligné qu'il appartenait désormais au mouvement islamiste palestinien de tenir ses engagements. Le patron de l'ONU a de son côté demandé aux deux camps «d'entamer dès que possible des négociations au Caire pour parvenir à un cessez-le-feu durable».

9h10. Israël dit avoir trouvé un «manuel du Hamas qui explique les avantages des boucliers humains». Le trêve sur le terrain n'empêche pas de continuer la guerre des mots. Depuis le début du conflit, Israël et le Hamas se livrent également une bataille sur les réseaux sociaux. Et Tsahal de twitter ce mardi matin qu'un «manuel du Hamas trouvé à Gaza explique aux terroristes les avantages des boucliers humains». Selon le site de l'armée israélienne, le document révèle «deux faits» : «le Hamas est conscient des efforts que Tsahal fait pour éviter les pertes civiles et ce groupe terroriste exploite les efforts de l'armée israélienne en utilisant la population de Gaza ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le mardi 5 aout 2014 à 13:34

    Vlepat : pas joli d'utiliser pareil vocabulaire pour Gaza. Pour rappel : "Depuis le 17 janvier 2008, en raison du bombardement de Sderot et de l'accession du Hamas au pouvoir, la bande de Gaza contrôlée par le Hamas, est soumise à un blocus israélo-égyptien". Le blocus est la conséquence d'actes terroristes commis par le Hamas sur les civils d'Israel.

  • housssss le mardi 5 aout 2014 à 10:08

    Nous pensons avec émotion aux 68 victimes innocentes qui ont perdues la vie pour défendre la sécurité d'Israël et nous nous désolons des pauvres innocents sacrifiés par la barbarie du Hamas et nous espérons qu'ils vont prendre leur destin en main d'une manière responsable et intelligente.

  • vleplat le mardi 5 aout 2014 à 08:54

    Hommage aux enfants palestiniens assassinés du ghetto de Gaza