Tourre, ex-trader de Goldman, reconnu responsable de fraude

le
1
FABRICE TOURRE, EX-TRADER DE GOLDMAN, RECONNU RESPONSABLE DE FRAUDE
FABRICE TOURRE, EX-TRADER DE GOLDMAN, RECONNU RESPONSABLE DE FRAUDE

NEW YORK (Reuters) - Fabrice Tourre, l'ancien trader de Goldman Sachs jugé à New York, a été reconnu responsable de fraude pour le rôle qu'il a joué dans la conception d'un produit hypothécaire qui a coûté un milliard de dollars aux investisseurs.

Tourre, qui comparaissait devant une juridiction de Manhattan, a été reconnu responsable de six des sept chefs d'accusation retenus contre lui, une décision qui constitue une importante victoire pour la SEC (Securities and Exchange Commission), le gendarme de Wall Street.

Ce procès, qui fait suite à une vaste enquête menée par la SEC sur les dérives ayant conduit à la crise financière de 2007-2008, est le plus important jamais mené à partir de travaux de la commission.

"Nous sommes satisfaits par la décision du jury", a commenté Andrew Ceresney, codirecteur du service des contentieux de la SEC. "Nous continuerons à poursuivre énergiquement ceux qui commettent des fraudes à Wall Street afin de les tenir pour comptables (de leurs actes) et les traduire devant la justice si nécessaire", a-t-il ajouté.

Après l'annonce de la décision du jury, Fabrice Tourre, surnommé "Fabulous Fab", a froncé les sourcils à l'adresse d'un de ses avocats avant de quitter la salle d'audience sans préciser s'il entendait faire appel.

La juge Katherine Forrest a demandé aux deux parties de présenter leurs propositions d'ici au 23 août pour fixer "les prochaines étapes" de la procédure, selon ses termes.

La magistrate déterminera la nature d'éventuelles sanctions financières contre Tourre dans ce procès civil.

La SEC accusait le Français d'avoir conçu au début de 2007 un produit baptisé Abacus et basé sur les dérives d'emprunts immobiliers à risques ("subprimes") sans informer les investisseurs que le fonds spéculatif Paulson & Co avait influencé le contenu du placement et spéculait encore.

John Paulson, milliardaire dont la fortune s'est faite sur les fonds spéculatifs ("hedge funds"), avait réalisé plusieurs milliards de profits en 2007 en misant contre le marché immobilier américain.

Fabrice Tourre dément avoir commis des malversations. Son ancien employeur Goldman Sachs, initialement poursuivi pour les mêmes charges, a accepté de payer 550 millions de dollars en 2010 pour solder les poursuites à son encontre, sans reconnaître ou démentir les accusations.

Tourre a quitté Goldman Sachs en 2012 mais la banque a assuré les frais de sa défense. Le jeune homme de 34 ans s'est inscrit à l'université de Chicago pour y obtenir un doctorat en économie en 2012.

"En tant que société, nous continuons de concentrer nos efforts afin d'être plus transparent, plus responsable et plus réactif aux besoins de nos clients", a déclaré un porte-parole de GS.

Nate Raymond; Pierre Sérisier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sidelcr le vendredi 2 aout 2013 à 08:56

    Il a fait ça tout seul comme un grand ? .