Tourre condamné à payer une lourde amende dans l'affaire Abacus

le
12
FABRICE TOURRE CONDAMNÉ À PAYER PLUS DE 825.000 DOLLARS DANS L'AFFAIRE ABACUS
FABRICE TOURRE CONDAMNÉ À PAYER PLUS DE 825.000 DOLLARS DANS L'AFFAIRE ABACUS

NEW YORK (Reuters) - Une juge américaine a ordonné mercredi à l'ancien trader de Goldman Sachs Fabrice Tourre de payer plus de 825.000 dollars (595.000 euros) dans le dossier Abacus, du nom d'un produit financier complexe jugé frauduleux.

La décision rendue par la magistrate Katherine Forrest ajoute un nouvel épisode à l'une des affaires de fraude financière les plus médiatisées de ces dernières années dans le monde.

Fabrice Tourre, âgé de 35 ans et de nationalité française, devra payer 650.000 dollars d'amendes et 175.463 dollars -hors intérêts- correspondant à la part de ses bonus perçus au titre des opérations liées au dossier, a décidé la juge.

Pour justifier sa décision, cette dernière a déclaré que la fraude commise s'était prolongée pendant des mois et l'avait conduit à produire "des courriers électroniques faux et des documents commerciaux trompeurs distribués à des investisseurs potentiels".

"Il n'a montré ni remords, ni contrition", a-t-elle ajouté.

La juge a également interdit à Fabrice Tourre de tenter de faire payer ses amendes par Goldman Sachs.

La Securities and Exchange Commission (SEC), l'autorité des marchés financiers américains, réclamait 1,5 million de dollars dont 910.000 dollars d'amendes à Fabrice Tourre.

Un porte-parole de la SEC n'a pas répondu dans l'immédiat aux demandes de commentaire. Un porte-parole de Goldman Sachs a refusé de commenter la décision de justice.

La banque d'affaires a elle aussi été poursuivie dans ce dossier, jusqu'à ce qu'elle accepte en juillet 2010 de débourser 550 millions de dollars.

La SEC accusait Fabrice Tourre d'avoir dissimulé aux investisseurs le fait que Paulson & Co, le fonds d'investissement du milliardaire John Paulson, avait contribué à la conception du produit financier concerné avant de miser sur sa baisse.

Paulson a gagné environ un milliard de dollars dans l'opération, un montant qui correspond aux pertes subies par les autres investisseurs, selon la SEC.

Fabrice Tourre, qui a nié toute malversation, a démissionné de Goldman Sachs en décembre 2012 et entamé un doctorat d'économie à l'Université de Chicago.

Goldman Sachs n'a ni nié ni reconnu la moindre malversation mais a reconnu que les documents d'information sur Abacus étaient incomplets.

(Nate Raymond et Jonathan Stempel; Marc Angrand pour le service français, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dupon666 le mercredi 12 mar 2014 à 19:44

    tant pis pour eux...comme cux qui ont voulu placer leur pognon en islande en fraudant

  • NYORKER le mercredi 12 mar 2014 à 19:33

    dupon666: et même des Français qui y ont perdu leur culotte, voire plus comme Enrico Macias

  • JUFRABRE le mercredi 12 mar 2014 à 19:32

    c'est peu cher payé en regard de l'argent qu'il a vo.lé et escro.qué à ses clients. Ce genre de voyous n'est pas assez sanctionné. Il aurait du aller au trou, cela lui aurait appris beaucoup de choses sur le genre" humain.

  • dupon666 le mercredi 12 mar 2014 à 19:27

    le seul honnete finalement c'etait Madoff qui n'acceptait que les multi millionnaires dans son fond de placement

  • NYORKER le mercredi 12 mar 2014 à 18:55

    une petite mer de de Centralien qui a chopé le melon

  • NYORKER le mercredi 12 mar 2014 à 18:53

    AMF: Autorité des Mous de la Finance

  • NYORKER le mercredi 12 mar 2014 à 18:52

    Pour ceux qui se sont fait es croquer , ils savent où le trouver : à Chicago à la sortie de l'université! et payez vous sur la bête...

  • acheach le mercredi 12 mar 2014 à 18:42

    robber barons ...

  • salaf67 le mercredi 12 mar 2014 à 18:40

    encore une petite tête qui doit tomber (comme Kerviel)pour donner l'impression qu'il y a une justice alors que les plus gros voyous Nanotraders, autres Banksters et subprimers courent toujours et continuent de ruiner légalement les petits investisseurs.

  • M5805986 le mercredi 12 mar 2014 à 18:39

    bof, c'est un petite fraction des bonus qu'il a touché pour voler les gens, comme tous les traders, quand ils gagnent, ils touchent des gros bonus, quand ils perdent, la banque est renflouée par le contribuable.